tools.gifS’il est bien une fonctionnalité qui manque(ra) sur l’iPhone, c’est la possibilité d’installer des logiciels tiers comme c’est le cas sur Palm, Symbian ou Windows Mobile. La raison derrière ce choix n’est pas clairement établie par Apple. On a entendu parler de stabilité de la machine : Steve Jobs voudrait offrir une machine que tout un chacun puisse utiliser sans risque de plantage, le meilleur moyen ètant d’empécher l’installation d’applications non certifiées par Apple.
J’avais de mon coté pensé qu’Apple voulait créer un ecosystème à la itunes ou il serait le seul à commercialiser les logiciels pour son iPhone, dans un modèle très propriétaire peu surprenant après l’experience iPod.
Mais j’ai découvert un point de vue très intéressant avec cet article : l’explication qui y est développée serait que la batterie et sa durée de décharge serait la motivation de ce choix. Ainsi, le seul moyen de garantir une batterie ne se déchargeant pas trop vite est d’éviter d’avoir des applications mal écrites, faisant trop usage du processeur de l’iPhone.
L’article est en outre encourageant car il laisse sous-entendre que ce ne sera qu’une question de temps avant que les méthodes pour développer de manière ‘économique’ en terme d’énergie soient présentées par Apple, permettant alors aux développeurs de pouvoir (enfin)s’exprimer sur l’iPhone.

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :