google-nexus-one.jpgCa y est après les rumeurs et les nombreuses informations présentes sur le net ces dernières semaines, le Nexus One, le premier des Google Phones (ou superphones comme Google les nomme) a été présenté à la presse ce soir.

La machine présente des caractéristiques techniques très intéressantes : processeur à 1 Ghz, écran d’une taille de 3,7 pouces contre 3,5 pouces pour l’iPhone, une résolution de 480 x 800 pixels, contre 480 x 320 pour l’iPhone. Ajoutez à ceci les capteurs semblables à ceux de l’iPhone (lumière, proximité), le GPS, la boussole, un APN 5 mega pixels, un flash (à LED, ce n’est pas comparable à un véritable flash) et deux micros, l’un sur l’arrière étant utilisé pour réduire le bruit ambiant.

Pour tout savoir sur le Nexus One et lire un résumé des informations de la conférence, rendez vous sur le blog des google phones / Nexus One, ou un article complet est disponible. Pour la commercialisation en France, voir ce billet.

Maintenant, ce qui nous intéresse sur un blog iPhone, c’est comment ce mobile se positionne vis à vis de l’iPhone, est-il une menace, une opportunité ?

Pardon par avance, le billet est un peu long ;-), mais je voulais partager mes sentiments et surtout recueillir ceux des lecteurs qui auront bien voulu aller au bout 😉

Après avoir beaucoup regardé les vidéos montrant la machine (voir ici par exemple), mon sentiment est partagé . La machine est techniquement au top de ce qui peut s’embarquer dans un mobile actuellement, elle est naturellement plus puissante que l’iPhone, très rapide à l’usage manifestement.

Mais lorsque l’on regarde dans le détail, des éléments peuvent géner, l’avenir nous dira si cela se confirme ou non.

Le premièr concerne l’interface, elle me semble plus brouillonne que celle de l’iPhone, moins finie. On aperçoit des menus et des messages (parfois d’erreur) qu’un utilisateur lambda n’a pas du tout envie de voir et encore moins de comprendre. Après tout ceci est logiciel et peut être lié à des défauts de jeunesse, puis amélioré. Mais on voit là une grande différence avec l’approche d’Apple qui a préféré proposer un OS plus minimaliste, mais complètement stabilisé, quitte à manquer des fonctionnalités cruciales (copier / coller par exemple) puis à les rajouter ultèrieurement. Après il y a des choses qui manquent cruellement à l’iPhone en comparaison, c’est l’ouverture ! PAs d’émulateurs acceptés sur l’AppStore, pas de possibilité de mettre des informations sur la page d’attente de l’iPhone, il n’y a pas ces limites sur l’OS Android. C’est à terme une vraie menace pour l’iPhone si il ne s’ouvre pas plus.

L’autre réflexion que m’inspire l’ecosystème Android, comparé à l’iPhone, c’est le même qui pour moi nuit à la plate forme Windows Mobile (entre autres 😉 ), à savoir la profusion de modèles de mobiles existants et à venir (20 mobiles déjà). Le premier problème que cela peut poser est celui des accessoires. Difficile du fait des différences physiques (entre un Droid et un Nexus One, rien de bien commun) pour un accessoiriste d’investir sur tous les modèles. Après, à l’utilisateur de faire le bon choix, son mobile aura-t-il tous les accessoires disponibles ou un nombre limité ? L’iPhone lui est limité à un modèle physique par génération voire moins (pas de changement entre le 3G et le 3GS physiquement, quel bonheur de pouvoir garder ses accessoires ! ) La seconde interrogation correspond aux logiciels et notamment aux jeux, or on sait que les jeux sont très téléchargés sur l’AppStore. Là je pense aux développeurs qui devront composer avec l’ensemble des téléphones, des présences de boutons tactiles ou non, d’un trackball ou non. Je ne sais pas (je suis intéressé de savoir dans les commentaires par contre) si les api proposées par Android permettent de faire suffisamment d’abstraction pour éliminer les difficultés de compatibilité. Là encore, l’avenir nous dira si cela à un impact sur les logiciels et les compatibilités.

Enfin, j’ai une (toute petite) inquiétude, elle est relative à l’importance des applications "powered by" Google pour l’iPhone. Aujourd’hui, se passer de youtube ou de plans pour l’iPhone serait un véritable problème. On sait qu’Apple a investi dans une société de cartographie, mais Google propose tellement de fonctionnalités (street view par exemple) que remplacer plan serait difficile. Donc il faut espérer que Google va conserver sa ligne directrice visant à maximiser l’utilisation de ses services, ce qui a été redit lors de la conférence Android de ce jour d’ailleurs. Donc peu probable qu’il y ait un impact sur l’iPhone, mais les deux sociétés ont désormais une véritable concurrence sur les mobiles. On comprend d’ailleurs très bien le départ de Eric Schmidt du conseil d’administration d’Apple en 2009 ;-).

Pour conclure, je l’avais déjà écrit, c’est une vraie bonne nouvelle de voir un tel superphone arriver, de voir une résolution d’écran supèrieure à l’iPhone, de voir une ouverture d’un app Store qui permet aux développeurs d’aller chercher le maximum de la machine (avec les risques de plantage afférents …), la concurrence est bonne, à Apple de réagir correctement avec l’iPhone de 4eme génération !

J’ai discuté de ce sujet et partagé les mêmes réflexions aujourd’hui avec Cécile Ducourtieux, du journal Le Monde, qui devrait proposer un article sur le téléphone de Google demain et qui voulait un avis d’iPhonaute, on verra si cet avis est reflété tel qu’écrit plus en détail ci-dessus 😉 .

Assez écrit, à vous !

Source

Partenaire

Summoners War: Sky Arena : un jeu de rôle et d'action évolué qui a déjà séduit des millions de joueurs, avec des tournois réguliers, du PvP et des combats en temps réel ! Noté 4,5 étoiles, gratuit ici sumwar.jpg Summoners War: Sky Arena iPhone et iPad est gratuit ici