icoyote.png

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) réuni le 11 mai a annoncé que les avertisseurs de radars, considérés comme une « incitation à enfreindre les règles », seront bientôt interdits.

Les nouvelles mesures prévoient jusqu’à 1 500 euros d’amende et le retrait de 6 points pour la possession de ce type de matériel.

Par voie de conséquence, une question va se poser très rapidement : les applications communautaires comme iCoyote (disponible ici sur l’App Store), Wikango (disponible ici sur l’App Store) Eklaireur (ici sur le store) ou encore Avertinoo (disponible ici sur l’App Store) ont-elles un avenir sur l’App Store ?

Les pouvoirs publics indiquaient déjà en février dernier que, si le taux de mortalité sur les routes ne baissait pas au cours des mois suivants, tous les dispositifs visant à déjouer les limitations de vitesse seraient interdits. A l’époque, la plupart des constructeurs et éditeurs n’y croyaient pas beaucoup.
Le couperet est donc tombé ce 11 mai même s’il n’est pas encore voté au Parlement.

Si l’énoncé est encore assez vague, il parait assez logique de penser que ce changement touche les avertisseurs dans leur globalité, que ce soit le matériel dédié (Coyoye, Inforad) et, ce qui nous concerne plus ici, les apps tels qu’iCoyote, Avertinoo ou Wikango qui sont généralement classées dans le top des ventes de l’App Store.

Pour aller encore un peu plus loin, les éditeurs de solutions GPS comme Navigon et TomTom (qui vient tout juste d’ajouter un service radar payant comme nous vous l’indiquions dans ce billet), ne vont-ils pas devoir supprimer la base des radars de leurs apps ? Sachant que les bases de radars fixes ne seront plus diffusées officiellement par les services du gouvernement …

Il parait raisonnable de le penser d’autant qu’aux États-Unis, suite à l’audition d’Apple au Sénat le 10 mai sur le sujet sensible de la localisation par l’iPhone dont nous vous parlions dans ce billet, les sénateurs Américains ont réclamé la suppression des apps communiquant des informations sur les radars ou les barrages routiers qu’ils jugent illégales.

Apple, tout comme Google, pourraient avoir à faire du ménage dans ce type d’apps.

Face à ces décisions lourdes d’impact pour eux, les éditeurs se serrent les coudes et il est annoncé qu’Inforad, Coyote et Wikango, devraient tenir ce matin une conférence de presse commune.

Nos vous tiendrons bien-sûr informés de l’évolution de ce dossier brûlant qui pourrait avoir des conséquences assez rapides sur l’évolution des ces applications dans l’App Store.

Mise à jour 11:45 suite à la conférence de presse des fabricants d’avertisseurs de radar, voici les principales informations

  • ils indiquent recenser 4,7 millions d’utilisateurs de ces systèmes
  • une association est créée : l’A.F.F.T.A.C, Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aide à la Conduite
  • Il y a également été souligné que "le secteur représentait 2000 emplois" et que la France était leader dans ce domaine.
  • Enfin, une mobilisation est lancée par les acteurs du domaine mercredi 18 Mai à 13 h partout en France et dans les grandes villes, à Lille, à Bordeaux, à Lyon, à Marseille et à Paris.
  • Les utilisateurs seront avertis par message via leurs appareils.

source twitter coyote

source,source

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici

Summoners War: Sky Arena : un jeu de rôle et d'action évolué qui a déjà séduit des millions de joueurs, avec des tournois réguliers, du PvP et des combats en temps réel ! Noté 4,5 étoiles, gratuit ici sumwar.jpg Summoners War: Sky Arena iPhone et iPad est gratuit ici