Pour le moment, tout ce que l’on sait c’est que la montre d’Apple devra être chargée chaque nuit. Mais 9to5Mac a réussi à obtenir davantage de précision de quelqu’un qui est indiqué comme proche du projet. Selon lui, et comme on a pu le voir avec l’iPhone très récemment, Apple aurait travaillé avec une cible à atteindre, une autonomie jugée comme acceptable.

Toujours selon cette source (on verra sa fiabilité dans quelques semaines), pour sa montre, Apple a fait le choix d’utiliser un processeur puissant et un écran de bonne qualité. Comme on peut s’en douter, l’un comme l’autre ont tendance à peser sur l’autonomie de l’ensemble. Une fois de plus, Apple a choisi d’optimiser la partie logicielle pour réduire l'impact sur l’autonomie. Ainsi c’est une version allégée d’iOS qui tourne sur la montre. Le processeur est quant à lui une déclinaison du processeur A5 qui est utilisé encore aujourd’hui dans l’iPod touch par exemple.

Mais venons-en à l’autonomie. Toujours selon la même source, Apple aurait voulu atteindre pour sa montre une autonomie de 19 h en mode d’utilisation mixte, c’est à dire une grande partie inactive, et une plus petite en activité. En effet, contrairement à un smartphone, nous ne devrions pas passer des heures à regarder l’écran de l’Apple Watch.

autonomie-watch-22.jpg

En utilisation active, c’est-à-dire allumée sans discontinuer, par contre, la montre ne pourrait tenir que 2 à 4 heures.

Apple a évidemment mené des tests pour parvenir à satisfaire ses attentes. La source rapporte que la montre tient effectivement 2,5 heures en utilisation intensive, c’est à dire avec des applis gourmandes en ressources processeur. Pour des applis plus classiques, la montre peut tenir 3,5 heures. Cela monte à 4 heures lorsqu’il s’agit d’enregistrer une activité sportive.

Mais cette montre est avant tout un instrument censé donner l’heure. D’après les tests, si elle ne devait faire qu’afficher l’heure en continu, la montre d’Apple pourrait tenir 3 heures animations comprises. Mais la plupart du temps, la montre sera éteinte et consommera beaucoup moins d’énergie.

Ces chiffres peuvent effrayer, mais il faut garder en tête que la montre devrait être utilisée d'une manière très différente d'un iPhone. Ainsi, pas question d'imaginer jouer dessus sans réduire son autonomie de manière suffisante, mais à l'inverse, elle devrait être taillée pour des interactions rapides : consulter l'heure, afficher les notifications, répondre à un message, lancer une tâche sur l'iPhone, etc ... Tout ceci devant durer quelques instants.

Il faudra rapidement mesurer tout cela dès la disponibilité et si ces rumeurs se confirment, il faudra bien choisir son usage, ses applications et les paramètres : on avait pu découvrir l'appli "compagnon" et ses possibilités de réglages dans cet article il y a quelques jours.

Quoi qu’il en soit, l’autonomie a été un problème compliqué à résoudre pour Apple et la source en question, affirme que c’est à cause de cela que la montre, initialement prévue pour la fin 2014, n’est toujours pas arrivée. Quoi qu’il en soit, comme pour l’iPhone, il faudra rapidement prendre l’habitude de mettre sa montre à charger tous les soirs sous peine d’en être privée le lendemain.

A lire également : tous les articles sur la montre connectée d'Apple dans notre rubrique dédiée, dont

source


Vous aimez ? Partagez !