Pour cela, le principe est d'utiliser des nano antennes (de la taille du nanomètre donc) qui sont directement intégrées dans le matériau utilisé pour le boitier de la machine mobile.

On a vu Apple emprunter une approche similaire avec l'iPhone 4/4S, pour lequel une partie du boitier (le pourtour) sert d'antennes. On imagine que dès que ce sera techniquement faisable à grande échelle, Apple choisira de faire disparaitre les pièces de plastiques qui, bien que très bien intégrées dans l'iPhone 5, restent une verrue comparé à un dos intégralement en aluminium.

A suivre !

Source


Vous aimez ? Partagez !