Comment ça marche ?

Comme on peut le deviner, la spécialité de PrimeSense est la détection de mouvement. Grâce à une lumière infra rouge invisible à l’oeil nu, et à plusieurs capteurs, l’entreprise a réussi à mettre au point une technologie capable de reconstruire en 3D une image virtuelle de la scène qui se déroule. Dans ce cas, le capteur est capable de gérer la profondeur.

kinect-2.jpg

Capri voit le monde en 3D

Mais PrimeSense ne s’est pas arrêtée là et a créé une autre technologie baptisée Capri destinée cette fois à être embarquée dans un appareil mobile.

Grâce à Capri, l’appareil est capable de ‘voir le monde en 3D’ et doit permettre à l’utilisateur d’interagir avec ce qui l’entoure mettant, selon l’entreprise, ‘un flou entre réel et virtuel’.

Voici une démo filmée par nos confrères d’Engadget en mai dernier durant la Google I/O :

Comme on peut le voir dans la vidéo, il s’agit ici beaucoup de réalité augmentée. Grâce à cette technologie, il est possible de faire beaucoup : découvrir les articles d’un catalogue dans son intérieur, mesurer au pixel près les objets qui nous entourent et même jouer dans un monde virtuel miniature. En bref, les possibilités sont immenses.

Si Capri se présente sous la forme d’une petite puce électronique, elle pourrait, selon ses concepteurs d’ores et déjà être commercialisable et ouvrirait la voie à de nombreuses applications grâce au SDK disponible également. Imaginez ce que cela pourrait donné si Capri était incluse dans l’iPhone, le Mac ou même dans la future TV d’Apple.

Mais les possibilités ne s’arrêtent pas là. Puisque Capri est capable d’appréhender le monde en 3D, la technologie est également capable de la scanner et d’envoyer, vers une imprimante 3D, les informations nécessaires à la création d’une réplique exacte d’un objet croisé.

Preuve que cela est bien possible, PrimeSense a même créé un scanner 3D baptisé Sense. Voici ce dont il est capable :

Des écrans interactifs ?

Sur son site web PrimeSense, évoque également des écrans interactifs tactiles permettant d’attirer l’utilisateur et dotés de capacités d’analyse telles que le comptage du nombre d’utilisateurs ou la détermination du type d’utilisateur... Destinés à être placés sur un point de vente, ils sont également capables d’adapter leur ‘comportement’ à la présence ou non de clients.

Placés dans les Apple Store, ces écrans pourraient venir compléter les iBeacons dont nous avons parlé ici proposant aux clients une expérience personnalisée.

Un futur encore incertain

Maintenant que l’accord entre les deux entreprises est signé, on ne sait pas encore comment Apple compte intégrer ces nouvelles technologies à ses produits. Cependant, et nous venons de le voir, les possibilités offertes sont énormes et il ne fait aucun doute que l’on reparlera de détection de mouvements dans les mois ou les années à venir.

source


Vous aimez ? Partagez !