C’est en tout cas l’une des raisons qu’attribue eMarketer à cette décélération de pénétration de marché : l’usage de montres connectées et bracelets de suivi d’activité ne devrait progresser que de 11,9 % aux États-Unis en 2018, pour atteindre 50,1 millions de personnes.

D’ailleurs, cette tendance d’une diminution de la pénétration du marché continuerait jusqu'en 2021 selon le rapport, année où 59,5 millions d’Américains devraient être utilisateurs de ces montres connectés et autres traqueurs d’activité, ce qui représenterait 26 % de la population US.

fitbit-alta-hr-bracelet-connecte-3.jpg

Les prévisions indiquent donc une pénétration encore loin d’atteindre le grand public pour des accessoires qui restent souvent considérés comme dispensables et luxueux. Du coup, les plus chères des solutions proposées par les fabricants, comme les montres intelligentes, peine d'autant plus à convaincre.

C’est d’ailleurs en fait les bracelets de suivi d’activité qui poussent la pénétration du marché vers l’avant, à l’inverse des montres connectées. Et donc, même si l'Apple Watch semble connaître de belles ventes, comme vu dernièrement au Black Friday et même plus généralement sur le dernier trimestre de l’année, selon la firme Canalys, l’avenir de la montre d’Apple va dépendre de la réussite de Tim Cook à gagner l’intérêt du grand public pour celle-ci.

Source

Vous aimez ? Partagez !