Lors du Forum sur la gouvernance de l’Internet, qui a eu lieu récemment à Paris, l’ARCEP a mis en avant l’app Wehe, qu’elle soutient depuis un an. Il s’agit d’un logiciel capable de détecter un bridage de connexion par l’opérateur, selon l’app utilisée. Les plus grandes apps mobiles sont ainsi testées, YouTube, Spotify, ou encore Netflix. De quoi permettre de véritablement mettre en lumière des éventuelles diminutions de débits mises en place par un opérateur pour un service visé :

En fait, l’app Wehe va échanger des données en utilisant la connexion du smartphone, Wi-Fi ou internet mobile donc, via l’une de ces apps. L’opérateur est capable d’identifier à quel service l’utilisateur se connecte. Et c’est alors qu’il peut poser un bridage limitant la consommation de data.

Pour vérifier si un bridage est effectif, l’app Wehe effectue un second test en rendant anonymes les données ce qui empêche l’opérateur d’identifier le service utilisé. Une différence dans la vitesse de connexion entre les deux tests, réalisés plusieurs fois, est la preuve d’un bridage.

Ces pratiques sont en revanche illégales en France. En effet, depuis octobre 2016, les opérateurs français doivent respecter la loi de neutralité du Net. Cela signifie qu’ils garantissent un accès sans différence de vitesse de connexion à n’importe quel service.

On le voit sur la carte de France présentée par Wehe d’ailleurs. Elle ne présente aucun point noir qui pourrait indiquer une différenciation de vitesse de connexion selon l’un des services testés.

Au contraire, sur la carte des États-Unis visible là, de nombreuses différenciations sont visibles, ce qui n’est évidemment pas bon signe.

L’app Wehe peut donc être très utile pour vérifier le respect de neutralité du net par son opérateur. Elle est développée par des chercheurs de la Northeastern University de Boston et de la Amherst University du Massachusetts. Et l’autorité de régulation des télécoms, ou ARCEP, soutient cette app depuis quelques mois.

À noter que pour le moment, Wehe ne prend en charge qu’une poignée d’apps : Spotify, Betflix et YouTube, comme cité précédemment, mais aussi Amazon Prime Vidéo, Viméo et Skype. À l’avenir, il sera possible de tester n’importe quelle app sur son mobile.

Le service et les données relevées par Wehe peuvent être retrouvés sur le site de l’app et de ses développeurs ici.

Vous aimez ? Partagez !