apple-memo-anti-fuite.jpgAfin d’enrayer les fuites d’informations à propos de projets en cours de développement en son sein, Apple a décidé de durcir sa politique en la matière. La firme a publié une note, diffusée à ses collaborateurs. Comble de l’affaire d’ailleurs, la note en question censée restée privée a été relayée à la presse, par un employé d’Apple. Il y est notamment question de l’importance pour la société de garder secrètes les informations à propos de nouvelles fonctionnalités pour ses OS, mais aussi de nouvelles technologies pour ses produits, ainsi que des risques encourus par les personnes révélant illégalement ce type de renseignements :

Apple précise notamment qu’en 2017, 29 informateurs se sont fait prendre, dont 12 d’entre eux arrêtés par les forces de l’ordre. En regarde de la loi justement, il est précisé dans le mémo qu’au-delà de perdre leur emploi, les informateurs risquent d’une part de ne plus pouvoir retrouver d’emploi dans le domaine, mais en plus d’être puni par des sanctions pénales fortes, allant d’importantes sommes d’argent jusqu’à de la prison. En effet, la divulgation d’informations secrètes est qualifiée de crime fédéral en Californie.

En plus de ces rappels à l’ordre légaux, Apple insiste sur les conséquences que peuvent avoir les révélations sur la santé de la société. En effet, un produit dont les fonctionnalités sont révélées en avance est d’une part jugée moins révolutionnaire lors de sa présentation officielle, d’autre part plus facilement contrecarrée par les fabricants concurrents, qui peuvent avoir tout le temps nécessaire jusqu’au lancement du produit pour proposer des alternatives.

Greg Joswiak, vice-président chez Apple, termine la note en précisant que la meilleure manière d’honorer le travail que chacun fait chaque jour pour la société et ses plus de 100 00 employé est de respecter la confidentialité des informations sensibles.

La publication de cette note a en tout cas fait réagir de nombreux journalistes, certains, comme ceux de chez BGR, se moquent du fait que l’une des plus importantes fuites d’informations, concernant l’iPhone 4, fut à l’époque la conséquence de l’oubli d’un prototype dans un bar de la part d’un employé, et non d’une révélation illégale. D’autres, comme ceux de chez The Next Web, sont plus critiques et pensent qu’Apple devrait plutôt s’ouvrir un peu plus aux médias, plutôt que de tenter de tout contrôler jusqu’à peser chaque mot utilisé dans les annonces de nouveautés.

Voici le mémo complet :

 »Last month, Apple caught and fired the employee responsible for leaking details from an internal, confidential meeting about Apple’s software roadmap. Hundreds of software engineers were in attendance, and thousands more within the organization received details of its proceedings. One person betrayed their trust.

The employee who leaked the meeting to a reporter later told Apple investigators that he did it because he thought he wouldn’t be discovered. But people who leak — whether they’re Apple employees, contractors or suppliers — do get caught and they’re getting caught faster than ever.

In many cases, leakers don’t set out to leak. Instead, people who work for Apple are often targeted by press, analysts and bloggers who befriend them on professional and social networks like LinkedIn, Twitter and Facebook and begin to pry for information. While it may seem flattering to be approached, it’s important to remember that you’re getting played. The success of these outsiders is measured by obtaining Apple’s secrets from you and making them public. A scoop about an unreleased Apple product can generate massive traffic for a publication and financially benefit the blogger or reporter who broke it. But the Apple employee who leaks has everything to lose.

The impact of a leak goes far beyond the people who work on a project.

Leaking Apple’s work undermines everyone at Apple and the years they’ve invested in creating Apple products. ‘Thousands of people work tirelessly for months to deliver each major software release’, says UIKit lead Josh Shaffer, whose team’s work was part of the iOS 11 leak last fall. ‘Seeing it leak is devastating for all of us’.

The impact of a leak goes beyond the people who work on a particular project — it’s felt throughout the company. Leaked information about a new product can negatively impact sales of the current model; give rival companies more time to begin on a competitive response; and lead to fewer sales of that new product when it arrives. ‘We want the chance to tell our customers why the product is great, and not have that done poorly by someone else,’ says Greg Joswiak of Product Marketing. »

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :