Le papier technique décrit en fait deux solutions pour la recharge en mobilité. La première est une sorte de galet très similaire au galet de recharge livré avec la montre. Ce galet contiendrait donc de l’énergie comme une batterie nomade et serait intégrable à un bracelet classique.

brevet-apple-watch-recharge-nomade-1.jpg

Le second système décrit par Apple est un nouveau genre de bracelet intégrant plus en profondeur la solution de recharge. Cela lui donnerait un avantage du point de vue esthétique, puisque le système serait complètement camouflé dans le bracelet.

brevet-apple-watch-recharge-nomade-0.jpg

Dans les deux cas se pose le problème de chauffe lors de la recharge, qu’Apple aurait résolu par l’utilisation d’un système de dissipation de la chaleur pour éviter la brulure du bras.

Cette solution de recharge nomade pourrait être pratique pour, par exemple, disposer d’un bracelet de recharge qu’on prendrait quand l’Apple Watch est en bout de souffle, pour éviter d’avoir à la laisser sur une table sans pouvoir l’utiliser.

Comme d’habitude avec ce genre de brevet, difficile de dire si les technologies décrites seront utilisées un jour par Apple, mais le papier montre en tout cas la recherche menée du côté de la firme à la pomme dans le sens d’une solution pour gagner en autonomie.

Notons pour finir la forme ronde de la montre utilisée dans les dessins, ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’Apple utilise une Apple Watch ronde dans ses brevets, puisqu'on l'a vu dans des dessins du même genre par là. Peut-être était-ce un des prototypes d’Apple Watch.

Source

Vous aimez ? Partagez !