Les données proviennent de l’entreprise d’analyse de marché NPD et montrent qu’en 2017, Apple est loin devant ses concurrents sur le marché des oreillettes Bluetooth. Bragi par exemple, un constructeur allemand, qui a fait des écouteurs sans fil sa spécialité, ne peut se vanter visiblement de chiffres de ventes aussi élevés que ceux d’Apple.

airpods-deballage-9.jpg

Selon NPD en effet, sur 900 000 paires d’écouteurs sans fil écoulées aux USA en 2017, Apple a réussi à s’accaparer 85 % des ventes en termes de profit. Cela signifie que 85 % du montant total en dollars récupéré sur les ventes d'écouteurs Bluetooth en 2017, toutes marques confondues, est revenu dans les poches d’Apple.

Cela ne parle pas pour le nombre d’AirPods écoulés, mais montre tout de même que niveau profit, la firme à la pomme est la mieux placée sur le segment. D'ailleurs, on sait la société habituée à optimiser ses revenus, comme avec l'iPhone ou encore l'App Store.

NPD ajoute également des raisons qui pousserait les utilisateurs à se tourner vers des AirPods au lieu de solutions concurrentes, comme ce que propose Samsung ou le fabricant d’outre-Rhin sus-cité. La marque Apple tout d’abord, joue une importante part dans le choix de l’acheteur, mais les caractéristiques des écouteurs ne sont pas à négliger : puce W1 améliorant la liaison sans fil, design, boite de recharge et intégration de Siri sont également des arguments de poids.

Ils prennent d’ailleurs l’avantage face à la qualité sonore, qui n’a pas été la priorité d’Apple sur les AirPods.

Toujours est-il que la société californienne a fait mouche avec cette paire d’écouteurs et aurait même inspiré d’autres constructeurs également intéressés pour venir croquer eux aussi une part du gâteau, comme Sony et sa nouvelle paire d'écouteurs Bluetooth intégrants Google Assistant.

Retrouvez nos articles sur les AirPods ici, dont le test de ces derniers.

Source

Vous aimez ? Partagez !