Peut-on passer de fabricant de produits électroniques grand public à constructeur automobile ?

Des exemples récents montrent que cela n'a rien d'impossible. Tesla d'une part mais aussi Google semblent tracer la route !

La voiture électrique ...

On a parlé de la voiture électrique d'Elon Musk, le dirigeant de Tesla, dans cet article récemment. Il dressait le parallèle entre Apple et le spécialiste de la voiture électrique performante et haut de gamme. En seulement quelques années, ce constructeur automobile parti de rien est en train de se tailler un succès qui va au delà de la simple estime et commercialise autant de voitures qu'il arrive en produire. tesla-store-3.jpg

Pas de doute, dans ce domaine balbutiant de la voiture électrique, une société peut créer la surprise et en remontrer aux ténors d'une industrie centenaire.

Alors pourquoi pas Apple qui a en plus les moyens de débaucher de la main d’œuvre expérimentée et qui ne semble pas s'en priver !

A lire : Tesla, l'Apple de la route ?

... Et sans pilote

Plus récemment, on vient d’apprendre qu'un spécialiste de la recherche Internet et concurrent d'Apple dans le mobile, avait énormément progressé dans le domaine de la voiture sans pilote. Il s'agit bien entendu de Google, qui travaille sur le sujet depuis plusieurs années. Les voitures existent et fonctionnent en autonomie sur le campus de la société.

On vient de l'apprendre, une étape décisive va être franchie dès cet été : les voitures capables de conduire seules vont en effet rejoindre les routes publiques de Californie, à Moutain View. Les prototypes seront utilisés avec en permanence une personne capable de reprendre les commandes si la situation le nécessite et une limite à 40 km/h sera imposée.


Du coté de la Tesla, l'intégralité de la technologie est déjà prête et même intégrée dans les voitures, c'est bien entendu la nécessité d'avoir des autorisations et une législation adaptée qui ne permet pas d'aller plus loin.

Google prévoit encore des essais sur plusieurs années avant que la technologie puisse être disponible pour le grand public, mais on le voit, c'est désormais techniquement possible. Le cabinet IHS Automotive prévoit qu'en 2035, les voitures sans conducteur représenteront 9 % de la flotte mondiale, et presque 100 % en 2050.

Pour Apple, il va donc falloir mettre les bouchées doubles pour rattraper la petite voiture blanche de Google. Elle ne roule pas encore bien vite, mais elle est presque partie !

Rendez-vous en 2020 ?

A lire également, parmi nos articles sur l'"Apple Car" :

Source

Vous aimez ? Partagez !