face-id-iphone-x-apple-avance.jpgAvec l’iPhone X, Apple a présenté une nouvelle manière de sécuriser et verrouiller/déverrouiller l’iPhone, le Face ID. Il s’agit d’une nouvelle technologie de reconnaissance des visages basée sur une analyse 3D de la face, contrairement à des outils de reconnaissance de visages implantés dans des smartphones concurrents, qui pouvaient être trompés par l’utilisation d’une photo de l’utilisateur.

Ainsi, selon certaines analystes, avec ce Face ID, Apple aurait pris une avance non négligeable sur ses concurrents en ce qui concerne la reconnaissance faciale. À tel point que l’iPhone X aurait incité nombreux fabricants de smartphones Android à chercher à implémenter une technologie similaire dans leurs prochains appareils :

Cette tendance a été relevée par l’analyse Ming-Chi Kuo, travaillant pour le cabinet KGI Securities. C’est d’ailleurs lui-même qui, en août dernier, avait assuré que dans le domaine des capteurs 3D de reconnaissance de visage et d’objet, Apple aurait 1 à 2 ans d’avance sur ses concurrents, dont Qualcomm, l’un des constructeurs les plus engagés en la matière.

animojis-emojis-animes-3d-expression-visage-utilisateur-iphone-8-4.jpg

Ce Face ID sur iPhone X vient avec la suppression en parallèle du Touch ID. Ces deux caractéristiques vont, selon la source, être reprises par différents constructeurs de smartphone Android dans les années à venir, et ce pour plusieurs raisons.

D’une part, la captation 3D d’objet est utile non seulement à la reconnaissance des visages, mais aussi pour des usages plus fun, comme la réalité augmentée, ainsi que ces "animojis" présentés par Apple lors de sa conférence.

animojis-emojis-animes-3d-expression-visage-utilisateur-iphone-8-5.jpg

D’autre part, un capteur biométrique doit obligatoirement être installé sous l’écran dans le cas d’un smartphone au design d’écran bord à bord. Or pour le moment, les écrans OLED de Samsung sont les seuls à pouvoir le faire. L’implémentation d’une reconnaissance 3D en remplacement de la reconnaissance des empreintes digitales permettrait donc de continuer à utiliser des écrans LCD bien moins chers à construire.

D’autant qu’avec les dernières technologies de Japan Display sur le LCD, ce type d’écran pourrait tenir la comparaison sans rougir encore quelques années face à l’OLED.

Pour ces raisons, Ming-Chi Kuo prévoit d’ici 2 à 3 ans un plus grand nombre de modèles de smartphone avec reconnaissance 3D des visages qu’avec capteur biométrique

Reste à voir l’efficacité de la technologie en question sur l’iPhone X en premier lieu, avec le retour des spécialistes et du grand public une fois l’appareil disponible à l’achat. On le rappelle, les précommandes ouvriront le 27 octobre, pour des livraisons et une disponibilité en magasin au 3 novembre, sachant que les stocks devraient être très limités dans un premier temps.

À lire également, plus d’informations sur l’iPhone X d’Apple :

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :