Toutefois dès le départ, le ticket d'entrée était coûteux, car Apple visait les gros budgets publicitaires, de plus, toutes les pubs devaient être soumises à Apple pour validation avant d'être publiées sur iAd, un peu comme la validation des apps actuellement.

D'après des sources du site américain de BuzzFeed, Apple jetterait l'éponge et ne vendrait plus de publicités à travers iAd, à la place, les éditeurs pourront gérer eux-mêmes les pubs qui seront proposées via iAd sans passer par Apple.

Du coup, comme l'éditeur s'occupe de tout, il touchera 100% des revenus publicitaires, là où précédemment Apple prélevait une commission de 30 % auparavant, car la firme jouait le rôle d'intermédiaire entre les annonceurs et les éditeurs.

Après 5 années d'activité, ce business n'a jamais vraiment décollé, sûrement à cause de mesures trop contraignantes, et aussi peut-être parce qu'il ne s'agit pas du coeur de métier d'Apple. Tim Cook révélait qu'iAd représentait une partie infime des revenus d'Apple.

Apple va effectuer des changements sur la plateforme d'iAd pour permettre aux annonceurs et aux éditeurs de communiquer directement pour faire leur marché.

Source

Vous aimez ? Partagez !