C'est en fait une annonce de recrutement parue sur le site d'Apple qui indique que le géant californien pourrait créer sa propre puce 5G au lieu de se reposer sur ses partenaires Intel et Qualcomm. On se souvient d'ailleurs que les relations avec ce dernier sont de plus en plus distantes car marquées par un affrontement judiciaire.

Cette annonce concerne un manageur pour une équipe en charge de créer le design puces pour la communication ultra-rapide utilisée dans la 5G à venir. Ces puces sont destinées à un produit qui équipe des centaines de millions de personnes (ie. l'iPhone) selon la description de l'offre.

Reste une autre possibilité, que ce poste soit lié à une coopération avec Intel pour sa prochaine génération de puces de communication 5G. Mais il se trouve que l'offre a été précipitamment retirée (elle reste néanmoins visible ici|https://www.glassdoor.fr/job-listing/mmwave-ic-design-engineer-apple-JV_IC1147439_KO0,25_KE26,31.htm?jl=2751243138&utm_campaign=google_jobs_apply&utm_source=google_jobs_apply&utm_medium=organic&countryRedirect=true]), à peine avait-elle attirée l'attention des sites spécialisés dans le suivi des infos liées à Apple. Manifestement, elle n'aurait pas du être publique ...

La 5G, prochaine génération des normes de télécommunication, annonce des débits bien supérieurs à ceux de la 4G actuelle. Des tests ont déjà eu lieu, d'autres sont prévus cette année en France notamment et Apple a obtenu la possibilité de faire ses propres essais en Californie.

On suivra ces évolutions avec attention sachant que la volonté d'Apple de maitriser un composant aussi important ne serait pas surprenante. Elle s'inscrit dans une tendance constante à internaliser un maximum de technologies vitales afin de les maitriser, de les optimiser et de réduire les couts. Cela touche également le Mac, qui pourrait se passer des processeurs Intel pour adopter un processeur Apple.

Source

Vous aimez ? Partagez !