tim-cook-trump-1.jpg Le père de Steve Jobs était Syrien … et ce n’est qu’un exemple parmi de très nombreux autres grands entrepreneurs qui ont façonné l’amérique, tandis que la majorité des américains sont bien entendu issus de l’immigration … Avec la mise en place par Donald Trump d’un décret soudain visant directement l’arrivée d’étrangers en provenance de sept pays musulmans, ce sont des milliers de personnes qui vont être touchés par cette décisions, certains étant employés légaux des plus grandes sociétés hi-tech américaines.

Au delà des soutiens immédiats et nombreux apparus au sein même des aéroports concernés, plusieurs voix se sont élevées contre cette décision, avec une déclaration de Tim Cook, des initiatives des patrons de AirBnB ou Uber. D’autres appels à revenir en urgence pour leurs employés concernés et en vacances ou déplacement à l’étranger ont également été effectués en interne.

Ainsi, Tim Cook a envoyé un message aux employés Apple pour indiquer qu’il ne partageait pas cette politique et qu’il avait joint la maison blanche pour exprimer ce point de vue. En parallèle, il indiquait que les services des ressources humaines, du juridique et de la sécurité de la société étaient en contacts avec les employés Apple concernés par des difficultés à revenir aux états-unis.

D’autres patrons se sont exprimés. Sundar Pichai, boss de Google, a indiqué qu’une centaine de leurs employés étaient concernés par ces mesures, leur demandant très rapidement après la publication du décret de revenir aux US pour éviter d’être bloqués à la frontière. Sergei Brin, cofondateur de Google et dirigeant d’Alphabet sa maison mère, a été vu à l’aéroport international de San Francisco engagé auprès des immigrants lors d’une manifestation.

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a lui posté un message exprimant sa vision d’une Amérique ouverte dans lequel il souligne combien les US sont une terre d’immigration. Il indique à titre d’exemple que ses grands-parents arrivaient de Pologne, Allemagne et Autriche, tandis que ceux de sa femme sont eux issus de Chine et du VietNam.

Parmi les nombreux autres exemples, Elon Musk par ailleurs impliqué dans une initiative avec le gouvernement Trump pour réindustrialiser l’Amérique a exprimé une opinion négative sur ces mesures non ciblées.

Mais d’autres ont pris des mesures concrètes, comme par exemple Brian Chesky, patron de AirBnB qui offre le logement aux personnes bloquées dans les aéroports suite à ce décret. Du coté d’Uber, son fondateur Travis Kalanick, présent auprès de Trump dans un conseil économique, a indiqué qu’ils allaient "compenser" le manque à gagner des chauffeurs des 7 pays concernés qui ne pourraient pas rentrer aux US pour 3 mois ou plus, citant une douzaine de personnes concernés.

Pendant ce temps là, des manifestations spontanées se sont développées dans les aéroports du pays et des défenseurs des droits civiques ont réussi à faire suspendre une partie du décret.

Chouette dimanche…

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :