Le gouvernement américain estime que la sécurité sous iOS 7 en 2013 était suffisante, mais Craig Federighi affirme qu'iOS 7 n'est maintenant plus la version d'iOS la plus sûre, car elle a été piratée, et il existe des logiciels disponibles sur Internet qui permettent à des amateurs de contourner les mesures maintenant vieillissantes de sécurité sous iOS 7.

Apple a changé sa stratégie de cryptage des données sous iOS 8 pour lier les données avec le mot de passe de l'appareil, afin de rendre possible la lecture des données uniquement pour une personne qui connait ce mot de passe.

Ce retour en arrière souhaité par le gouvernement américain n'est pas possible, ni même logique à une époque où le domaine tech et les technologies évoluent si rapidement. Apple doit sans cesse innover pour mettre des barrières aux pirates et corriger les failles de sécurité.

Pour rappel, le FBI a effectué une requête auprès d'Apple pour forcer l'écriture d'un logiciel capable de débloquer l'iPhone de Fayed Farouk (le tueur de San Bernardino) et implicitement n'importe quel autre iPhone, ce qu'Apple refuse. La firme à la pomme considère à juste titre cela comme une menace pour la sécurité des données de millions d'utilisateurs d'iPhone, en particulier si ce logiciel tombait entre de mauvaises mains. De plus, cela créerait un précédent utilisable par d'autres gouvernements dans le monde.

Apple se prépare à livrer bataille contre le FBI devant la cour de justice le 22 mars prochain, avec quand même le soutien de plus de 40 grandes compagnies tech.

Source

Vous aimez ? Partagez !