2017 est d’ailleurs l’année des records pour Apple concernant sa montre, puisqu’il s’est vendu 18 millions d’Apple Watch, soit 54 % de mieux qu’en 2016. Le dernier trimestre fut exceptionnel, avec 8 millions de montres à la pomme vendues, soit quasiment la moitié du chiffre total de l’année. C’est également mieux de 32 % par rapport au dernier trimestre de 2016.

Les ventes se divisent entre la nouvelle Series 3, à hauteur de 48 %, pour 9 millions d’unités écoulées, et les Series 2, 1 et 0 pour 11 millions d’unités écoulées.

apple-watch-bonne-annee-2017-ventes-part-de-marche-1.jpg

La version eSim de la Series 3, se démarquant des autres modèles par l’intégration d’une puce permettant une indépendance totale du smartphone, a séduit de nombreux utilisateurs. Il s’en est vendu 1,6 million en seulement 3 mois de commercialisation et la demande concernant ce modèle est particulièrement forte aux USA, au Japon ou encore en Australie.

En Europe, les opérateurs permettant de profiter de cette fonctionnalité spécifique à l’Apple Watch Series 3 eSim sont encore peu nombreux, ce qui peine à motiver les acheteurs à se pencher sur ce modèle-là plutôt que la Series 3 classique.

Au fil des différentes versions, Apple a en quelque sorte recentré sa montre sur le côté forme et santé plutôt que le côté accessoire de luxe. Et Tim Cook pourrait bien insister dans cette stratégie pour l’avenir, avec, selon certaines rumeurs, le développement en cours de solutions permettant à la montre de faciliter la mesure du taux de sucre dans le sang, comme vu là, ou encore d’effectuer un électrocardiogramme capable de détecter des anomalies cardiaques, comme vu ici.

Source

Vous aimez ? Partagez !