Ce dernier, âgé de 76 ans se trouvait dans une église à Hong Kong le jour de l’incident, et portait l’Apple Watch au poignet comme d’habitude. Il raconte qu’à un moment, la montre l’a surpris en émettant une alerte signalant que son coeur battait anormalement vite. Et malgré le fait que l’homme ne ressentait sur le coup aucune gêne physique, il a tout de même décidé d’aller à l’hôpital le plus proche pour se faire examiner, faisant complètement confiance aux indications de la Watch et ayant déjà eu écho d’histoires similaires d'utilisateurs sauvés par cette dernière.

Après une batterie d’examen, le médecin a découvert que deux de ses trois artères coronaires, des artères terminales directement reliées au coeur avec une seule branche et donc éminemment importantes pour l’irrigation du muscle, étaient bouchées. La troisième encore fonctionnelle ne pompait le sang qu’à 10 % de ses capacités normales.

D'Aquino a bien évidemment été rapidement pris en charge pour soigner ceciau plus vite. Le fait de s'être rapidement rendu à l’hôpital grâce à l’alerte de la montre, a manifestement minimisé les risques de subir des dommages irréversibles.

Voici un exemple de plus que cette fonction d’alerte cardiaque peut être bien critique, autant pour les porteurs à risque, avec malformation du coeur par exemple, que ceux qui n’ont jamais eu d’antécédents cardiaques, comme c’est le cas pour la jeune femme de 18 ans sauvé par sa montre dernièrement.

Encore une fois, pour paramétrer l’alerte de rythme cardiaque anormal sur l’iPhone, voir cet article.


Et à lire également :

Source

Vous aimez ? Partagez !