Ainsi, la montre est actuellement testée par certains employés d'Apple en conditions réelles, autrement dit, dans la silicon Valley, il est tout à fait possible de voir la montre déjà au poignet d'un utilisateur. C'est ce qui est arrivé à Mark Sullivan. Il indique que la montre était bien une vraie, pas une vulgaire copie comme celles que l'on a croisées au CES de Las Vegas (voir nos photos ici. Elle affichait son interface caractéristique avec les icônes qui se déplacent, puis une carte.

Mais ce qui est frappant et clairement relevé par le journaliste, c'est que de l'avoir vue en utilisation, d'avoir pu apprécier son design lorsqu'elle est au poignet (il note qu'elle était bien proportionnée), lui qui n'en voyait pas l'utilité ni le besoin, soudain, en veut une !

Il indique ici que c'est notamment le sentiment d'intégration de la montre dans le quotidien de cet utilisateur, bien que vu brièvement, qui l'a séduit.

Cela vous rappelle quelque chose ? Cela ressemble fort à cette capacité qu'a Apple de créer une alchimie entre l'usage et le design de l'objet et ainsi à potentiellement séduire des clients au premier coup d'oeil, même lorsque le besoin n'est pas flagrant ou conscient.

Nous voilà prévenu, il se pourrait qu'il y ait un effet Apple Watch lorsqu'elle sera visible en action autour de soi.

Cela laisse deux mois pour choisir le modèle, le bracelet et trouver les finances, juste au cas ou !

A lire également : Toutes les actus sur la montre connectée d'Apple dans notre rubrique dédiée, dont


Vous aimez ? Partagez !


Vous aimez ? Partagez !