serveur-de-donnees.jpgEn octobre, le réputé journal Bloomberg publiait les résultats d’une enquête, affirmant que des puces « espion » chinoises auraient été implantées sur les serveurs de plusieurs entreprises américaines, dont Amazon et Apple.

Apple, ainsi que les autres sociétés tech impliquées dans cette histoire, sont rapidement montées au créneau pour dire que c’était complètement faux. Le fournisseur de ces serveurs, Super Micro, a réalisé un audit par un société indépendante et externe.

En effet, suite à cette histoire très grave pour son image et celle de ses clients, Super Micro, a ordonné un audit de ses serveurs, par la firme Nardello. Celle-ci est spécialisée dans ce genre d’enquête sur du matériel informatique.

Cet audit est maintenant terminé et Super Micro affirme que Nardello n’a trouvé aucune trace d’une quelconque puce espion dans les serveurs utilisés par Apple, Amazon et d’autres sociétés tech.

Il y a quelques semaines, Tim Cook a demandé à Bloomberg de publier une rétractation de leur enquête, qui apparait à l’évidence fausse, surtout en l’absence de preuves tangibles et physiques.

Pour le moment, le journal a ignoré les requêtes des sociétés tech et maintient son histoire, malgré le manque de preuves fortes pour étayer son enquête.

On a certainement pas encore fini d’entendre parler de cette histoire, surtout avec Bloomberg qui fait la sourde oreille.

Source

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici