En pratique, dans les versions non iPhone 6s de Badland, le joueur doit maintenir la bestiole en l'air dans différentes cavernes et environnements en appuyant plus ou moins longtemps à l'écran. Plus l'appui dure et plus le ou les personnages remontent.

Avec l'iPhone 6s, la durée d'appui est logiquement remplacée par la pression exercée à l'écran.

C'est bien entendu le changement logique que l'on attendait pour ce type de jeu lors du passage au 3D Touch. En pratique, la différence est présente, le contrôle s'avère bien dosé : il n'y a pas à appuyer comme un fou sur l'écran, c'est naturel à l'usage et certainement un peu plus précis

Est-ce que cela change vraiment la nature du jeu, sa précision et le confort ? Difficile à dire au premier abord.

Néanmoins, ce premier contact avec un jeu faisant bon usage du 3D Touch semble montrer la voix, l'interaction est naturelle. Il y a fort à parier que l'utilisation de la pression exercée sur l'écran deviendra dans quelques années la norme pour une partie des contrôles des jeux vidéos.

Par ailleurs, l’icône fait également usage du 3D Touch pour proposer de reprendre la partie là ou on l'a laissée sur la machine ou une autre (via synchro iCloud) et un nouvel objet a été ajouté à l'éditeur de niveau : l'"objet de force" pour créer des niveaux et des passages inédits

Pour ceux qui ont pu tester, des retours sur le changement : pratique, confortable, invisible ?

À lire concernant le 3D Touch de l'iPhone 6s :

Vous aimez ? Partagez !