Le SNEP, ou syndicat national de l’édition phonographique, a publié un rapport sur les revenus générés par l’industrie musicale en France en 2018. Le bilan rend compte d’une progression des revenus constante depuis 3 ans de suite. Mais le point particulièrement notable de l’article est l’importance grandissante du streaming de musique en ligne. Ce mode de consommation de la musique note une belle progression et touche un public de plus en plus large. Le streaming dépasse même pour la première fois les ventes physiques en France :

Le streaming de musique en ligne représente en effet en 2018, 57 % des ventes totales. Ce pourcentage est en progression depuis quelques années déjà, tout comme le chiffre d’affaires de l’industrie musicale tous supports confondus. Celui-ci a grimpé de 1,8 % de 2017 à 2018, ce qui marque une 3e année de croissance continue.

Il faut tout de même noter, comme le rapporte le SNEP, qu’on est encore bien loin des revenus d’il y a 15 ans. Le CA généré en 2018 représente seulement 40 % du CA de 2003…

Mais il y a tout de même beaucoup de points positifs à relever dans ce réajustement qui s’opère au niveau des supports de consommation de la musique.

41 % des revenus globaux sont à mettre à profit des plateformes de streaming et des abonnements payants. On est bien loin des chiffres relevées par la RIAAA aux États-Unis. Mais tout de même, cinq ans en arrière, il ne fallait compter qu’une part de 8 % pour le streaming payant en ligne. Les revenus des abonnements enregistrent donc une belle progression, de 23 % par rapport à 2017.

L’écoute gratuite est évidemment moins lucrative. Elle parvient quand même à générer 10 % des revenus totaux en 2018. Gratuit ou payant, le streaming de musique concerne aujourd’hui 46 % des consommateurs de musique, soit près d’un mélomane sur deux. En France, le SNEP enregistre 5,5 millions d’utilisateurs payants.

Et alors qu’on pouvait auparavant penser que ce moyen de consommation de la musique était avant tout réservé aux jeunes, c’est de moins en moins le cas aujourd’hui. En 2018, 30 % des utilisateurs de services de streaming de musique avaient plus de 50 ans.

Concernant les autres supports de musique encore d’actualité, notons le CD, qui fait de la résistance. Il représentant 30 % des revenus globaux, mais perd de plus en plus de terrain. Le SNEP souligne tout de même qu’il résiste mieux en France qu’ailleurs dans le monde. Enfin, le vinyle persiste dans son retour en force avec des ventes qui ont été multipliées par 5 en 5 ans à peine.

Et vous, comment consommez-vous votre musique principalement ? En physique, en téléchargement, en streaming ? Et via quelle plateforme de streaming justement ?

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici