Dans l’exemple du jour, l’utilisateur joue avec un petit chien dans un parc, réel pour le coup. Le chien virtuel s’approche de l’utilisateur pour attendre le lancer de bâton. Une fois le bâton à distance, l’animal s’empresse de le chercher pour le ramener à son compagnon de jeu.

La démo permet de voir notamment un jeu d’ombre très réaliste, ainsi qu’un déplacement tout à fait convaincant de la bête virtuelle dans le monde réel. On peut imaginer différents usages avec une app spécifique de compagnon virtuel de ce type, comme le fait de pouvoir s’amuser à prendre soin d’un chien ou chat virtuel à la manière des tamagotchis d’antan, sans avoir les inconvénients inhérents à la possession de ces animaux dans la vraie vie.

Cela pourrait être également utile pour tester pendant quelques jours une personne désirant adopter un animal, un enfant typiquement, et ainsi vérifier sa motivation profonde pour éviter d’avoir à se retrouver avec un compagnon dont plus personne ne prend le temps de s’occuper, ce qui arrive malheureusement trop souvent.

En bref, encore une idée surprenante sous-tendue par ARKit et la réalité augmentée d’iOS 11 sur iPhone.

À voir ou revoir les derniers articles à propos d'ARKit, dont les suivants :

Source

Vous aimez ? Partagez !