Plus précisément, Apple se fournit chez deux sous-traitants pour pour les modems du prochain iPhone, à savoir Qualcomm et Intel, hors la puce proposée par Qualcomm est plus puissante que celle d'Intel, d'où la décision de brider celle-ci afin d'offrir une expérience similaire sur tous les iPhone 8.

apple-bourse-juin-2017.jpg

La firme de Cupertino pourrait ne choisir qu'un seul sous-traitant pour ce composant de l'iPhone 8, toutefois elle ne veut pas être dépendante d'un seul fournisseur.

Cette technique avait déjà été utilisée par Apple pour l'iPhone 7, car il était le premier à intégrer une puce modem de deux fournisseurs différents, une puce Qualcomm X12 et une puce Intel XMM 3360, et cela n'avait pas eu de grandes conséquences.

Cependant si cette nouvelle se confirme, cela risque de contrecarrer les plans des opérateurs américains qui avaient prévu des opérations marketing tablant sur le haut débit à 1 Gb/s, la vitesse de téléchargement que permet d'atteindre la puce de Qualcomm non bridée.

Dans la pratique pour les utilisateurs, il ne s'agit pas d'un grand problème, car il est très rare d'atteindre de tels débits, mais Wall Street s'inquiète dès qu'une rumeur négative apparait concernant l'iPhone 8, car ce produit représente plus de 50 % du chiffre d'affaires d'Apple.

Merci à Richard et iGenius pour l'alerte.

Source

Vous aimez ? Partagez !