Le magazine Motherboard a en effet pu discuter avec l'une des sources en lien avec la fuite du code en question. Et il s’avère qu’en fait, tout part d’un groupe d’amis dont l’un des membres travaille chez Apple en 2016 en tant que stagiaire. Ce dernier, encouragé par ses amis justement, arrive à obtenir le code source iBoot avec pour idée d’en faire bénéficier la communauté du jailbreak, soit cette manipulation illégale d’iOS ayant pour but d'en débrider de nombreux aspects.

Le contact de Motherboard insiste sur le fait que l'idée initiale était de garder ce code secret, entre les 5 membres du groupe d’amis. D’ailleurs, les informations retrouvées sur GitHub ne sont pas toutes celles que l’employé d’Apple a réussi à récupérer, il est également question de fichiers et de captures d'écran, qui n’ont pour le moment pas été vus sur internet.

C'est en tout cas en 2017 qu’une partie de ces informations de code censée restée secrète a commencé à être divulguée sur internet, pour finir donc, sur la plateforme GitHub, malgré la volonté de beaucoup de membres de la communauté du jailbreaking de stopper ce partage.

Voilà donc comment tout est parti, pour en finir à ce stade où, bien heureusement, à l’heure d'iOS 11 et comme Apple l'a signalé, les utilisateurs peuvent rester sereins par rapport à cette fuite en ce qui concerne la sécurité de leur appareil. Tout de même, et MacRumors l’affirme justement, ce code source pourrait toujours faciliter la création de nouvelles versions de jailbreak.

Vous aimez ? Partagez !