Le principe est on ne peu plus basique. Le joueur contrôle une petite voiture dans un univers très minimaliste, sorte de monde à la "Tron" en version simplifiée. Peu de couleurs, peu de détails, mais une musique bien nerveuse, et une trainée de couleur derrière le véhicule à contrôler.

Pour diriger la voiture, une seule action : l’appui sur l’écran. Cela fait tourner la voiture vers la droite. Si on relâche, la voiture retourne vers la gauche. C’est ce principe que l’on a déjà vu dans le jeu Orbyss : un appui amène l’objet dans un sens, sans appui, l’objet part dans l’autre sens.

curvyrace-jeu-course-difficile-iphone-ipad-1.jpg

Il faut donc s’amuser à appuyer sur l’écran à petite ou grande dose, de manière à créer un parcours courbé (d’où le nom du jeu) entre les différents grands obstacles blancs parsemés sur la route. Des checkpoints permettent de mesurer les scores, tandis que des véhicules sont à débloquer à partir de 10 checkpoints passés.

curvyrace-jeu-course-difficile-iphone-ipad-3.jpg

Autant le dire, les premiers essais sont catastrophiques, on peine à atteindre le premier checkpoint. Mais au fur et à mesure des essais, le jeu est fait de telle sorte qu’on arrive à aller de plus en plus loin avec un minimum de concentration et un peu de chance, les niveaux étant générés aléatoirement à chaque fois.

En bref, cette difficulté rend fou, car elle est à la fois addictive et frustrante. Curvyrace devrait donc beaucoup plaire aux joueurs qui aiment se dépasser et qui n’ont pas peur de recommencer 10 fois une même action avant de la réussir. Les autres joueurs à la recherche de titres un peu plus calmes et relaxants devront pour le coup passer leur chemin.

Curvyrace, une petite bombe à ne pas mettre entre toutes les mains !

Vous aimez ? Partagez !