L’étude a été réalisée par l’université de Californie sur précisément 6 115 sujets. Ces derniers, porteurs de l’Apple Watch, ont partagé leurs données cardiaques recueillies dans l’app Cardiogram, disponible ici sur l’App Store.

apple-watch-etude-hypertension-apnee-sommeil-1.jpg

Grâce à des technologies d’apprentissages machine, une intelligence artificielle appelée DeepHeart a analysé les données de 70 % des participants pour diagnostiquer les autres sujets.

DeepHeart a réussi à détecter des pathologies d’apnée du sommeil dans 90 % des cas et d'hypertension dans 82 % des cas. Les résultats mettent donc en avant le fait que l’Apple Watch peut être un outil très intéressant pour la détection de ce type de pathologies, qui passent souvent inaperçues auprès des personnes touchées.

Il faut savoir que l’apnée du sommeil, soit le fait de stopper sa respiration pendant plusieurs secondes pendant la nuit, et l'hypertension, atteignent respectivement 22 et 75 millions d’adultes aux USA, et peuvent avoir des conséquences fatales, telles que des arrêts cardiaques, des maladies du coeur ou encore des accidents vasculaires.

Une détection au plus tôt de l’une ou l’autre des deux pathologies testées dans l’étude permet donc de traiter les personnes atteintes afin de diminuer les risques potentiels de complication et améliorer également leur qualité de vie.

Une fois de plus, l’Apple Watch s’impose comme un outil utile bien au-delà du suivi de la forme physique, vers la santé et la détection de pathologie. Dans cette optique, selon de récentes rumeurs, Apple chercherait à développer un moyen d’utiliser la montre pour suivre le taux de sucre dans le sang afin de faciliter la vie des personnes atteintes de diabète.

Source

Vous aimez ? Partagez !