Ce qui se passe en fait c'est que les systèmes automatisés de Facebook examine chaque image et lien qu'un utilisateur envoi à travers Messenger pour détecter des contenus malicieux et les bloquer.

Si un contenu malicieux est marqué comme tel, un modérateur de Facebook va étudier cette conversation et le contenu de l'image ou du lien pour en vérifier la validité.

Ce système de surveillance des conversations des utilisateurs sur Facebook Messenger est censé aider à empêcher des contenus abusifs de se répandre selon des critères établis par Facebook.

Cependant Facebook insiste sur le fait que les conversations sont privées même si elles peuvent être examinées par les équipes de modération du réseau social.

Il faut dire que l'app Facebook Messenger n'utilise pas le chiffrement de bout en bout comme iMessage, Viber ou WhatsApp qui cache le contenu des conversations pour tout le monde excepté l'utilisateur et son correspondant.

En parallèle, Facebook a récemment apporté des améliorations à son outil permettant de retirer les permissions des apps pour accéder aux données Facebook des utilisateurs afin de pouvoir supprimer plusieurs apps simultanément, et nous avons montré comment procéder dans cet article.

Source

Vous aimez ? Partagez !