S'inscrivant dans le pire scénario qui pouvait être envisagé pour les employés et pour les clients, seuls certains des brevets et technologies sont rachetés par Fitbit pour 40 millions de dollars, ce qui ne couvre même pas la dette de la société.

Outre la disparition d'un fabricant qui proposait des produits originaux, à la bonne autonomie, on retient que les montres continueront de fonctionner normalement à court terme, mais sans certitude en ce qui concerne le plus long terme. La maintenance des applis mobiles associées à la montre va bien entendu se poser. La garantie des montres ne serait plus assurée également, la société mettant complètement la clé sous la porte.

Environ 40 % du personnel de Pebble aurait reçu une offre pour travailler chez Fitbit.

Cette fin s'inscrit dans un marché de la montre connectée qui souffre dans son ensemble, tandis que du coté d'Apple, Tim cook est lui très heureux des ventes récentes de l'Apple Watch.

Les détails de l'annonce sont disponibles ici sur le blog de Pebble.

Vous aimez ? Partagez !