En début de semaine, une enquête menée par l’Associated Press, a montré que les apps Google continuent d’enregistrer la position de l’utilisateur malgré la désactivation du suivi géolocalisé.

En réponse à cette enquête, Google vient de mettre à jour ses documents en ligne, expliquant les fonctionnalités de géolocalisation. Et en particulier, des détails concernent celle sur le suivi de position, afin de clarifier le fonctionnement de celle-ci.

Les applications de Google sur Android et iOS enregistrent périodiquement la géolocalisation de l’utilisateur. Le suivi se fait même quand l’utilisateur a désactivé l’historique des positions.

En réalité, la désactivation de cette fonctionnalité permet simplement d’empêcher le suivi quotidien et précis du parcours géographique de l’utilisateur.

Mais cela ne suffit pas à stopper complètement le suivi de l’utilisateur dans les apps Google. C’est notamment toujours utilisé pour, par exemple, la météo locale ou les suggestions géolocalisées à l’ouverture des applications.

Auparavant, le document de Google sur cette fonctionnalité expliquait qu’elle peut être désactivée n’importe quand par l’utilisateur. Après la désactivation, le document affirmait que les lieux visités ne sont plus stockés sur les serveurs de Google.

Toutefois cela n’était pas vraiment le cas, comme l’a démontré l’étude de l’Associated Press.

Ce document en ligne a maintenant été revu par Google, pour expliquer plus clairement la partie sur le stockage des données géographiques.

Plus précisément, Google a ajouté que « certaines données de localisation peuvent être sauvegardées en fonction des activités sur d’autres services, comme Google Search et Google Maps ».

Pour stopper entièrement le suivi de position des apps Google, il faut désactiver une option qui se nomme, « Activité sur le Web et les applications« .

Celle-ci se trouve dans les paramètres de l’app Google Maps. Allez à la section « Contenu personnel » et sur la nouvelle page, assurez-vous de désactiver « Activité sur le Web et les applications », ainsi que « l’Historique des positions », si ce n’est pas déjà fait.

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :