Il est vrai que, contrairement à Android, qui équipe maintenant plus de la moitié des terminaux mobiles de la planète, Chrome OS n’a pas particulièrement trouvé sa place. Ce dernier, développé sur la base du navigateur internet Chrome, ne peut être utilisé que sur des machines construites par Google et ses partenaires (les chromebooks), de plus il nécessite une connexion internet pour pouvoir profiter de toutes les fonctionnalités.

acer-chrome-os.jpg

Finalement peu ouvert, Chrome OS possède cependant quelques avantages sur Android, notamment une gestion de la souris, du clavier et du touchpad bien meilleure, un système de mise à jour beaucoup moins contraignant et globalement, une plus grande simplicité d’utilisation.

Malheureusement assez marginal, Chrome OS n’a même pas été choisi pour accompagné la prochaine tablette Pixel C annoncée récemment, cette dernière tournant sous Android.

pixel-c-new.jpg

D’après le rapport du Wall Street Journal, Google devrait donc suivre le chemin pris par Microsoft avec Windows 10, en tentant d’uniformiser OS mobile et OS de bureau, avec la fusion, d’ici 2 ans, d’Android avec Chrome OS.

C’est d’ailleurs ce qui différencie Apple de ses concurrents, Tim Cook l’avait précisé récemment, la firme à la pomme n’a aucunement l'intention de fusionner OS mobile et OS de bureau, pensant que cela ne rendrait pas service à l’utilisateur.

De son côté, Google, par l’intermédiaire de Hiroshi Lockheimer, actuellement à la tête du développement d’Android et de Chrome OS notamment, a affirmé vouloir rester engager dans le développement de Chrome OS.

Source

Vous aimez ? Partagez !