Si le FBI parvenait à ses fins, non seulement cela mettrait potentiellement en danger les données de millions d'utilisateurs d'iPhone et porterait atteinte aux libertés individuelles, mais cela pourrait également créer un précédent qui pourrait être utilisé par de nombreux autres gouvernements dans le monde afin d'obtenir la même chose que ce que demande le FBI.

Tim Cook avait été récemment interviewé par la chaine américaine ABC pour s'exprimer sur le sujet et défendre la position d'Apple, il décrivait la requête du FBI comme semblable à "vouloir créer l'équivalent logiciel du cancer pour iOS".

La bataille du FBI avec Apple qui oppose la sécurité nationale au respect de la vie privée qui dure depuis quelques semaines, mais qui a pris une ampleur sans précédent dans le domaine tech et sur la scène politique.

Source

Vous aimez ? Partagez !