saip-app-gouvernement-ios.jpgEn juin 2016, le ministère de l’Intérieur lançait l’app mobile, SAIP, laquelle est censée alerter les utilisateurs via une notification, dans des cas de suspicion d’attentat ou autres évènements exceptionnels de sécurité civile (alerte nucléaire, produits dangereux, rupture d’ouvrage hydraulique) susceptible de résulter d’un attentat dans une zone particulière.

Toutefois, à plusieurs reprises, l’app n’a pas fonctionné comme cela était prévu, du coup le ministère de l’Intérieur va mettre fin à ce dispositif en refusant de renouveler le contrat avec le prestataire, peu efficace, en charge du projet. Fin du projet SAIP, donc, le 31 mai prochain.

En juillet 2016, un mois après le lancement de l’app, celle-ci avait mis plus de deux heures à prévenir les utilisateurs qu’un drame était en cours à Nice sur la promenade des Anglais. Et en mars dernier, l’app avait même omis de signaler l’attentat de Trèbes.

De notre côté, pendant ses deux années d’existence, on a également pu remarquer plusieurs fausses alertes relayées par l’app SAIP, signe d’une mauvaise gestion du prestataire s’occupant de ce dispositif, dont l’idée initiale est tout à fait louable.

Pour remplacer l’app SAIP, le ministère de l’Intérieur va relayer les alertes sur les réseaux sociaux comme Twitter (@Beauvau_Alerte) et Facebook, des moyens de communication déjà utilisés par une grande partie de la population et qui permettent une propagation plus rapide de l’information.

On apprend au passage que le ministère de l’intérieur avait dépensé 300 000 euros pour cette application qui n’a jamais vraiment rempli son rôle de prévention de la population en cas d’attentat.

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :

App découverte

Faites vite ! 5 fois 3000 euros à gagner par tirage au sort avec l'app Arbre à Projets gratuite ici un arbre en Réalité Augmentée iPhone, iPad , vu en détails là