Cinamatic veut surfer sur la vague des vidéos courtes. Avec elle, pas question de passer des heures à monter et remonter son film. Ici c’est l’instant présent qui prime.

L’appli, tout comme l’interface, est particulièrement simple. Juste après le lancement on découvre un seul et unique bouton rouge sur lequel il faut appuyer pour commencer à filmer. Comme dans Vine ou dans d’autres applis du genre, on peut interrompre et reprendre le film en soulevant le doigt.

Néanmoins, ici la première prise doit absolument être la bonne puisqu’il est impossible de monter les courts métrages, ni même de réordonner les séquences. Au maximum, on peut aller jusqu’à 16 secondes de film. Bien entendu, il est possible d’arrêter avant notamment si l’on veut envoyer sa création sur Vine.

cinamatic-3.jpg

Une fois le film terminé vient le moment de lui ajouter un filtre. À cet instant on retrouve toute la magie de ce qui a fait le succès d’Hisptamatic. Les filtres sont réussis et donnent vraiment un plus à la vidéo. Mon seul regret, il n’y en a que 5. Pour en avoir davantage, il faut à nouveau passer à la caisse. Je fais néanmoins confiance aux développeurs pour en ajouter régulièrement comme c’est le cas avec leur appli photo.

Enfin, et une fois le filtre appliqué, reste à le partager. Là c’est à vous de choisir : Instagram, Vine, ou simplement enregistrer la vidéo dans la pellicule. À vous de voir.

Si vous aimez partager des vidéos courtes alors Cinamatique pourra donner un sérieux coup de neuf à vos créations. Le plus étonnant, c’est que le résultat, quel qu’il soit, semble toujours très réussi. Je pense que les filtres n’y sont pas étrangers...


Vous aimez ? Partagez !