Le quotidien note en introduction que cette visite en France est la première officielle pour le responsable d'Apple qui a succédé à Steve Jobs il y a 5 ans. Celle-ci s'effectue dans un contexte économique qui n'est pas sans pression puisque la firme à la pomme doit rembourser 13 milliards de dollars à l'Irlande suite à une décision de la commission européenne. Une somme qui est toujours due, tandis que Apple et l'Irlande font appel.

Apple et la France

Interrogé sur la raison de cette visite en France, Tim Cook a souligné l'importance du pays pour Apple pour sa dimension créative : "C’est le meilleur endroit pour découvrir et discuter avec tous les musiciens, les graphistes, les designers ou les photographes qui utilisent nos produits". Il a ensuite confirmé à demi-mots une implantation sur les Champs Élysées sans préciser sa nature. On avait évoqué l'avancement de ce projet qui devrait logiquement prendre la forme d'un Apple Store emblématique dans cet article.

C'est également le moment choisi pour indiquer qu'Apple a acquis discrètement plusieurs sociétés en France. On se souvient qu'Apple s'est notamment implanté à Grenoble l'été dernier, sans que ceci ne soit bien entendu évoqué par Tim Cook.

En terme d'applications Françaises utilisées sur son iPhone, Tim Cook a mentionné l'appli de réservation de repas locaux Vizeat disponible là et l'appli de télé Molotov.tv vue ici.

tim-cook-paris-opera.jpg

Apple et la fiscalité

Sur la question de l'imposition de sa société et de la restitution de 13 milliards à l'Irlande, Tim Cook ne répond pas directement mais donne des indications sur la création d'emplois engendrée par l'économie des applications, évaluée à 180 000 emplois en France, aux 4 600 fournisseurs de la marque en Europe, tout en indiquant qu'Apple paie 26 % d’impôts à l'échelle mondiale. Pour lui, les impôts doivent être payés où se trouve la création de valeur et celle-ci est majoritairement aux US, là ou se font la recherche et le développement des produits.

La baisse des ventes de smartphone

Concernant la baisse des ventes de smartphones en France, Apple considère que le marché devrait de nouveau progresser. L'analogie avec le monde des PC est alors utilisée : "Si vous revenez dans les années 1990 et au début des années 2000, vous ver- rez que les ven- tes ont parfois baissé, avant de repartir de plus belle". Le smartphone devrait avoir une trajectoire similaire selon le dirigeant, persuadé que "les produits innovants font toujours la différence".

Le futur de la technologie

Tim Cook a réaffirmé son intérêt pour la Réalité Augmentée, citant le succès de Pokémon GO de l"été dernier, il considère que les expériences permises par la réalité augmentée "deviendront toujours plus performantes". Pour ce qui est de l'intelligence Artificielle, celle-ci ne devrait pas remplacer le smartphone, mais "le rendre encore meilleur".

A noter : Tim Cook a également répondu aux questions de LCI, c'est à lire ici

A lire également :

Et à voir, la vidéo de Tim Cook en visite ce dimanche à l'Apple store de Marseille :


Pour découvrir nos vidéos en avant-première, suivez la chaine Youtube iPhon.fr ici !

Vous aimez ? Partagez !