Ainsi, cela devrait permettre à ces modèles d’iPhone de sous-tendre de nouvelles technologies liées à la réalité augmentée et au Face ID, pour des usages encore indéfinis et sans trop atteindre à l’autonomie.

En fait, selon Ming Chi Kuo, tous les prochains iPhone de 2018 devraient intégrer des capteurs 3D sous-tendant Face ID et réalité augmentée, dans la continuité de l’iPhone X. Parallèlement, ces technologies devraient connaitre une démocratisation auprès du grand public.

Ainsi, dès 2019, la demande en ce qui concerne ces usages serait grandissante, d’où la volonté d’Apple de proposer une amélioration de ces fonctionnalités, et donc, d'intégrer des composants de nouvelle génération plus énergivores. Selon Kuo cependant, la société californienne devrait alors pouvoir augmenter la taille des batteries des iPhone sans trop de difficulté, et sans augmenter les dimensions des boitiers, grâce à de nouvelles techniques de miniaturisation d’autres composants.

À cette optimisation spatiale interne à l’appareil s’ajoutent de nouvelles puces en préparation dans les labos de la firme, décrites ici et permettant une gestion mieux optimisée de la batterie des iPhone.

Cela illustre d’ailleurs bien qu’en l’état actuel des sciences et techniques, la batterie reste un élément imposant et se doit de gagner en volume pour gagner en capacité. Et avec ces prédictions de Kuo, il semble encore loin le temps des smartphones à l’autonomie de plusieurs jours.

Source

Vous aimez ? Partagez !