pga-tour-photo-iphone-1.jpgL’iPhone, de part ses bonnes capacités en photographie et s’améliorant de génération en génération à ce niveau-là, devient de plus en plus souvent le seul appareil de prise d’image pour certains professionnels lors d’évènement ou lors de la réalisation de projet photo et vidéo.

Ce fut le cas notamment pour un photographe du journal The Guardian lors des J.O. de Londres de 2012, ainsi que pour Seppi Bergerson engagé comme photographe pour un mariage, mais aussi pour Pete Souza, photographe à la maison blanche.

Techcrunch rapporte dernièrement l’histoire de Brad Mangin, photographe professionnel spécialisé dans le sport et chargé récemment de photographier un tournoi de golf. C’est uniquement armé de son iPhone et de quelques applications que l’homme a couvert en image l’évènement :

À la question : "pourquoi l’iPhone", Brad Mangin donne plusieurs raisons. D’une part, le poids et la taille de l’iPhone lui permettent d’effectuer des prises complètement différentes de ce qu’il aurait pu prendre avec un appareil photo numérique reflex classique.

pga-tour-photo-iphone-2.jpg

Autre raison importante, les sujets restent plus naturels face à l’objectif d’un iPhone, ce dernier étant moins intimidant qu’un imposant appareil professionnel avec gros objectif.

pga-tour-photo-iphone-6.jpg

Enfin, dernier avantage et pas des moindres non plus, le professionnel peut directement éditer ses photos sur l’iPhone, ce qui permet un gain de temps significatif avec un envoi rapide à la plateforme centrale de gestion des photos pour une réactivité maximale.

pga-tour-photo-iphone-5.jpg

Bien entendu, Brad précise que l’iPhone n’est pas capable de faire ce qu’un boitier professionnel peut faire, il faut donc connaitre les limites du smartphone et ainsi adapter sa façon de photographier en conséquence.

pga-tour-photo-iphone-3.jpg

Concernant les applications utilisées, Brad se contente de Snapseed, l’éditeur photo gratuit de google, d’Instagram pour la mise en place de filtre à la manière d’un brouillon, sans utiliser le partage en ligne, et Libris uploader qui permet une gestion, une organisation et une centralisation des photos prises par plusieurs membres photographes d’une équipe.

pga-tour-photo-iphone-4.jpg

Au final, sur les 4 jours de championnat, Brad a pris 3 223 photos pour 380 tirages finaux. Cela donne 1 photo sur 8 qui a été réellement utilisée par le professionnel.

Voilà donc un bien bel aperçu de comment se débrouille un photographe professionnel armé d’un simple iPhone et quelques applications.

Pour en savoir plus sur la photographie à l’iPhone :

Voici aussi quelques projets vidéo tournés à l’iPhone :

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :