L’app sera basée sur les serveurs de stockage de données de santé de Docaposte, une filiale de La Poste spécialisée en la matière en France. Ainsi, à l’instar de la première app de stockage de documents administratifs de La Poste, Digitposte +, disponible ici sur l'App Store, eSanté va permettre de retrouver dans un coffre fort numérique toutes ses donnés santé.

Il va être possible d’y intégrer des informations telles que celles recueillies par des bracelets d’activité, des montres connectées, des capteurs d’analyse du sommeil, comme celui présenté par Nokia au CES, ou d’autres solutions connectées pour le suivi de l’activité et de la santé. Mais les professionnels de la santé, médecins et infirmiers notamment pourront également se connecter à l’app pour y ajouter des données, comme celles d’un stéthoscope ou encore d’un électrocardiogramme, etc.

Mis à part un suivi des données de santé, l’app pourra en plus avertir le porteur ou un médecin en cas de dépassement de certains seuils, comme pour le rythme cardiaque, ou le taux de sucre dans le sang.

L’idée est bien évidemment d’améliorer le suivi de santé, mais surtout de faciliter la prise en charge des patients par les professionnels avec un accès aisé à l’historique du malade et un suivi beaucoup plus pratique de son état de santé.

La Poste se veut bien évidemment rassurante en affirmant que les données ne seront accessibles que par l’utilisateur et les professionnels autorisés.

Parallèlement, l’app Digiposte + qui récupère factures et autres documents d’identité ou d’assurances permet depuis octobre, dans une section dédiée, d’enregistrer tout document administratif important lié à la sécurité sociale et à la mutuelle. De quoi bientôt numériser complètement toutes ses infos de santé chez La Poste donc.

Aucune date de disponibilité de l’app eSanté pour iPhone et iPad n’a pour été divulgué pour le moment. Elle devrait probablement sortir dans l’année.


Ne manquez pas les nouveautés connectées annoncées lors du CES 2018 ici :

Vous aimez ? Partagez !