Le mois dernier, on apprenait via un document envoyé par Apple aux réparateurs agrées, que la puce T2 des nouveaux Macs limite les possibilités de réparations tierces.

Apple vient de confirmer au site The Verge que cela est effectivement le cas. Pour tous les appareils intégrant la puce T2, le remplacement de certains composants nécessite de passer par Apple ou un réparateur agréé.

Les derniers ordinateurs d’Apple embarquent tous une nouvelle puce T2. Celle-ci est une sorte de coprocesseur qui sert à réaliser certaines opérations, notamment le chiffrement des données du SSD.

Apple indique qu’après la réparation de certains composants comme la carte mère ou le Touch ID, il est nécessaire d’utiliser un logiciel propriétaire de configuration, pour compléter la réparation.

En effet, sans ce logiciel, la machine resterait dans un « état inopérant » et donc inutilisable. Cela empêche alors toute réparation par un réparateur non agrée, qui n’est pas en possession de ce logiciel propriétaire.

Apple n’a pas indiqué à The Verge de liste des composants affectés par ce processus de vérification logicielle. Apple en a juste mentionné deux, à savoir la carte mère et le Touch ID.

Il est donc possible que certaines réparations soient encore possibles chez un réparateur tiers, sans que l’on sache lesquelles précisément.

Il s’agit d’une mesure de sécurité nécessaire, car la puce T2 contrôle plusieurs composants sensibles de la machine, comme le Touch ID, les microphones, la webcam, ou encore le SSD.

Source

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici