Pour rappel, en décembre dernier, la présidente Park Geun-hye a été arrêtée pour corruption et abus de pouvoir. Et dans la même affaire, l'héritier de Samsung, Lee Jae-yong, a été condamné à cinq ans de prison pour avoir versé des pots-de-vin à l'ex-présidente du pays afin de bénéficier de faveurs politiques.

D'après le journal anglais Metro, les enquêteurs qui ont visité les bureaux d'Apple auraient demandé des réponses à la firme à la pomme concernant ses pratiques commerciales en Corée du Sud.

Ce raid pourrait être vu comme un moyen indirect de la concurrence de mettre des bâtons dans les roues de la société californienne, alors que l'iPhone X rencontre un grand succès dans le pays.

Le gouvernement coréen n'a fourni aucune explication officielle concernant cette opération, toutefois le journal Metro affirme que cela fait partie d'une enquête lancée l'an dernier par la Commission coréenne des pratiques commerciales.

Cette enquête se pencherait notamment sur les termes des contrats qu'Apple aurait passés avec les opérateurs dans le pays pour vendre les iPhone. La firme de Cupertino aurait réglé les problèmes soulevés par cette enquête.

Mais il semblerait, avec ce raid, que le gouvernement coréen n'ait pas encore clos cette enquête.

Source

Vous aimez ? Partagez !