L’App Store regorge de superbes applications, mais aussi de certaines arnaques. On avait pu l’évoquer récemment dans cet article, avec des applis qui génèrent de très gros revenus, sur le dos d’utilisateurs floués.

Ces développeurs aux pratiques malsaines utilisent différentes techniques sur l’App Store pour attirer de nouveaux utilisateurs et les faire payer, souvent s’en rendre compte.

Face à ce fléau, un développeur américain honnête et connu de l’univers Apple, a écrit un long article expliquant les procédés employés par ces apps malveillantes. Le constat est édifiant  !

Il existe de nombreuses techniques, mais David Barnard, en cite 10 sur lesquelles Apple devrait agir .

1 – Il s’agit de trouver un terme avec un bon volume de recherche et de nommer l’app exactement pareil. Le moteur de recherche de l’App Store lui attribue alors une belle place dans les résultats de recherche.

Si le mot est déjà pris par une autre app, il suffit d’ajouter n’importe quel symbole derrière ce mot, car l’algorithme de l’App Store n’en tient pas compte. C’est pourquoi il y a beaucoup d’apps avec « Météo +, Météo +++, etc… »

2 – Ces éditeurs malveillantes achètent également des modèles d’applications, permettant de générer rapidement de nombreuses apps qui se ressemblent. Donc il y a quasiment zéro temps de développement, pour un cout de quelques dizaines d’euros seulement.

3 – Ils intègrent une page d’abonnement qui porte volontairement à confusion, en mettant le prix en tout petit, tandis qu’en plus gros, un texte du style « Essai Gratuit » est affiché, en fait l’essai gratuit est temporaire et sa souscription lance un véritable abonnement. Certains vont même jusqu’à cacher le bouton permettant de fermer cette fenêtre d’abonnement !

4 – La page d’abonnement apparait de façon aléatoire dans l’app. Et comme le bouton pour fermer la fenêtre est tout petit ou caché, les utilisateurs vont par habitude (ou stress), appuyer sur le bouton Home pour quitter l’app. Sauf que celui-ci intègre le Touch ID permettant de valider des achats, ce qui va déclencher accidentellement de temps à autre la souscription à un abonnement, sans que cela ne soit véritablement connu de l’utilisateur.

5 – Et ce n’est pas, tout, pour engranger encore plus d’argent, les éditeurs vont vendre les données de localisation des utilisateurs à des sociétés tierces, il n’y a pas de petit profit, sur le dos des données privées en l’occurence.

6 – C’est assez ? Non, ces apps vont également abuser de la publicité, en affichant chaque minute, une publicité plein écran (ça rapporte plus qu’un bandeau de pub) et si jamais cela peut déclencher la souscription d’un essai « gratuit » sans pub (en fait payant, voir ci-avant) alors c’est tout bénéfice !

7 – Ces apps vont en profiter pour faire la promotion d’autres applications du même éditeur (avec les mêmes méthodes de monétisation agressive et malhonnêtes)  au lancement de l’app, faisant monter leurs apps dans les classements.

8 – Ces éditeurs pour donner confiance, achètent de faux avis et de fausses bonnes notes.

9 – Et comme le tout est très rentable, ces apps paient également des campagnes pour booster leur position dans les résultats de recherche sur l’App Store. Des utilisateurs sont payés pour chercher un mot clé spécifique et télécharger l’app en question.

10 – Enfin, alors que ceci n’est pas autorisé par Apple, les developpeurs affichent une fenêtre personnalisée pour « quémander » des avis à 5 étoiles, tout en renvoyant les moins bons vers une autre destination comme un retour par mail.

Voilà la recette pour générer beaucoup d’argent sur l’App Store, des pratiques bien connues des fraudeurs, mais pas forcément du grand public !

En outre, au delà de l’aspect négatif pour les usagers que nous sommes, il faut aussi savoir que ces applications qui ont rapidement de gros moyens, délogent les développeurs honnêtes,  ceux qui eux n’utilisent pas ces techniques. Le risque à court et moyen terme est que les premières places des classements de nombreuses catégories de l’App Store soient  trustées par ce type d’applis, au détriment de la qualité.

Pour ce qui est de l’utilisateur, il est donc recommandé de toujours faire attention quand une fenêtre de souscription apparait dans une app, surtout si c’est pour un essai « gratuit ». Il s’agit alors de bien comprendre ce que propose l’abonnement. Si c’est frauduleux, penser à mettre une mauvaise note et un avertissement dans les commentaires App Store ! Ce sera une petite pierre à l’édifice face aux arnaques, en attendant qu’Apple prenne les mesures qui s’imposent, ce que le développeur qui sonne l’alarme trouve bien trop long à venir !

Il est possible de retrouver l’intégralité de l’article de David Barnard, en anglais et très détaillé, à cette adresse.

Vous avez croisé ce type d’arnaque ?

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :

Partenaire

Jeu "Déballez c'est Gagné !" : gagnez au grand jeu de Noël Carrefour, voyage, courses, bons d'achats, 1 an de shopping et codes promo Showrooprivé, 100 % gagnant, c'est gratuit ici Jouez (et gagnez) ici en 10 secondes !