Originellement, l'agence gouvernementale qu'est le FBI voulait forcer la firme de Cupertino à créer un logiciel permettant de débloquer l'iPhone 5c du tueur, mais également d'autres iPhone, ce qu'Apple avait refusé, entrainant un procès l'opposant au gouvernement. Apple a reçu le support de plus de 50 sociétés high-tech dans ce procès qui allait débuter aujourd'hui.

Si le gouvernement arrive à débloquer l'iPhone sans le support de la firme de Cupertino, Apple demandera à tout connaitre de la méthode qui a été employée (à la condition que le procès soit maintenu).

Rien ne dit que le FBI puisse parvenir à ses fins, car n'est pas la première fois qu'une tierce partie, société, ou personne individuelle prétend pouvoir débloquer l'iPhone 5c du tueur de San Bernardino. John McAfee, le créateur d'un logiciel antivirus connu, avait déclaré le mois dernier qu'il était capable de cette prouesse.

Source

Vous aimez ? Partagez !