confidential.jpgL’affaire des UDID volé dont nous avons déjà parlé dans cet article a déjà fait couler beaucoup d’encre et le moins que l’on puisse dire c’est que cela n’est pas terminé.

Plus tôt cette semaine, les hackers d’antisec à relier au mouvement anonymous, ont publié une liste d’UDID et autres données qu’ils affirment avoir dérobé sur un ordinateurs du FBI. Outre le fait que cette liste pose un sérieux problème de sécurité c’est la façon dont elle a été obtenue qui pose notamment question. Le FBI, Apple et les hackers ont récemment communiqué sur des version différentes et il est évident que d’un côté ou de l’autre quelqu’un ne dit pas la vérité.

Retour sur cette histoire d’UDID, qui devrait disparaitre avec iOS 6 :

Alors que les hackers affirment avoir obtenu ces données en pirantant un ordinateur du FBI, la célèbre agence gouvernementale américaine s’est fendue d’un communiqué de presse affirmant, je cite : " Le FBI est au courant des rapports publiés alléguant qu’un ordinateur portable du FBI a été piraté et des UDID d’Apple volées et rendues publiques . Il n’existe à l’heure actuelle aucune preuve indiquant qu’un ordinateur portable du FBI ait été piraté ou que le FBI ait demandé ou obtenu ces données ".

Ceci a été confirmé un peu plus tard sur le compte twitter du FBI sur lequel on a pu lire le message suivant :" Nous n’avons jamais eu les informations en question. C’est totalement faux ! "

De son côté, Apple n’a pas tardé à réagir par la voix de sa porte parole Nathalie Kerris qui a affirmé que le FBI n’a demandé aucune information à Apple et qu’Apple n’a fourni aucune donnée de ce type.

Elle ajoute par ailleurs qu’avec iOS 6 la firme à la pomme proposera une nouvelle série d’API visant à interdire très prochainement l’utilisation des UDID. Développeurs, vous êtes prévenu !

Face à ces réactions, les pirates ont réagit également via leur compte twitter en déclarant : " Avant de nier les faits, gardez à l’esprit qu’il reste encore 3 To de données à exploiter et que nous n’avons qu’à peine commencé".

Beaucoup plus intéressant, les pirates semblent penser qu’une seule et même application pourrait être à l’origine de cette liste. Les questions qui se poseraient alors, si tout cela est vrai, de savoir quelle est l’application en cause, comment elle est arrivée sur l’App Store et a réussi à séduire 3 millions d’utilisateurs …

Difficile de démêler le vrai du faux dans cette affaire mais il est certain qu’Apple, le FBI et les Antisec ne tomberont pas d’accord sur une version des faits. Un journaliste du site Gawker n’a pas hésité à poser en tutu avec une chaussure sur la tête à la demande des hacker pour espérer obtenir des infos supplémentaires. Qu’il est dur le métier de journaliste !

Une histoire que l’on va continuer à suivre dans les jours prochains assurément …

Source et Source

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici