Sans trop prévenir, comme Apple choisit de le faire parfois, les MacBook Pro Touchbar ont été mis à jour il y a quelques heures, avec de nouvelles caractéristiques et nouveaux composants. Le processeur monte en puissance et passe à la 8e génération des puces Intel appelées Coffee Lake, tandis que les nouveaux modèles se voient doter de technologies vues jusque là sur l’iMac Pro et sur l’iPad Pro. Également au programme, une nouvelle version du clavier tant décrié aux mécanismes de frappe dits « papillon » :

La mise à jour ne concerne que les MacBook Pro avec Touchbar, modèles 13 et 15 pouces. Pour la version 13 pouces, le nouveau processeur est une puce Intel quadricoeur (i5 ou i7) de 8e génération et débute à 2,3 GHz avec « turbo boost » jusqu’a 3,8 GHz. L’ancien modèle était limité à une puce doublecoeur de 7e génération. Il est possible d’équiper la machine jusqu’à 16 Go de RAM et jusqu’à 2 To pour le SSD. Comptez tout de même 1 500 euros de plus pour cette capacité de stockage lors de la configuration de votre machine.

Concernant la version 15 pouces, le processeur passe également à la 8e génération de puce Intel et à l’hexacoeur, quand l’ancien modèle était limité à 4 coeurs. Concernant les options de configuration, Apple propose notamment une puce Intel i9 hexacoeur de 2,9 GHz, 32 Go pour la mémoire vive et jusqu’à 4 To pour le stockage SSD.

La puissance augmente, mais le prix le design des appareils ne changent pas. Toutefois, Appel a profité de cette mise à jour pour proposer une nouvelle version du clavier tant décrié des précédents MacBook Pro, au mécanisme de frappe dit « papillon ». Comme le rapporte The Verge en revanche, cette version 3 du clavier améliorerait le bruit de frappe, mais ne changerait rien en ce qui concerne sa grande sensibilité à la poussière, qui a tendance à le rendre inutilisable.

Enfin, deux autres nouveautés importantes sont à relever concernant les nouvelles machines. La première est l’apparition de l’affichage True Tone, cette technologie d’écran vue sur iPad Pro, qui adapte la luminosité et la teinte des couleurs de l’écran à la lumière de l’environnement dans lequel se trouve l’utilisateur. La seconde est l’intégration d’une puce T2, vue sur iMac Pro et qui sert en quelque sorte de coprocesseur pour réaliser certaines opérations, concernant le chiffrement des données notamment.

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :

Payez moins cher ! Offres reconditionnées BackMarket :