mp3-fin-licence.jpgRécemment, on pouvait lire sur internet l’annonce de la mort du format MP3. Les articles titrés ainsi se basent sur une nouvelle provenant de l’institut Fraunhofer, développeur et créateur du MP3, que l’on peut lire ici d’ailleurs. Celui-ci décrit en effet la fin des programmes de licences pour certains brevets liés au format. Cela signifie en fait que le MP3 est tout simplement devenu un format libre, loin d’être enterré six pieds sous terre … pour le moment :

En effet, en avril dernier, les derniers brevets encadrant l’utilisation du MP3 ont pris fin et n’ont jusque-là pas été renouvelés. L’institut créateur du format a laissé entendre, dans son article que cela signifiait purement et simplement le passage du MP3 en format libre et ouvert.

Alors certes, le MP3 est de moins en moins utilisé, notamment avec l’avènement de formats proposant un meilleur ratio de compression et de formats généralement de meilleure définition. Il n’empêche que, comme le JPEG pour la photo, le MP3 reste et restera encore pour un bout de temps le format de fichier audio le plus utilisé, notamment dans le monde du podcast, comme le précise le développeur de l’app Overcast dans son dernier article.

Celui-ci précise d’ailleurs que pour un bon moment encore, le MP3 sera le format lisible par le plus grand parc d’appareils et de logiciels, de par son histoire qui en a fait son universalité multiplateforme à ce jour. C’est notamment pour cela que la majorité des podcasts sont toujours en MP3 d’ailleurs, 92 % dans le cas de ceux disponibles sur Overcast et 99 % dans le cas des 500 podcasts les plus populaires sur l’app.

Concernant les formats à venir en remplacement, l’AAC reste l’un des meilleurs prétendants. Développé en partie par les auteurs du MP3, l’institut Fraunhofer justement, il est de plus en plus utilisé en effet, mais ne peut affirmer une universalité telle que celle dont profite le MP3, pour le moment, alors même qu’au niveau qualitatif, le gain que donne l’AAC reste assez minime. D’autant que le AAC reste pour le moment toujours encadré par des brevets limitant son exploitation.

Quant aux autres encodeurs, dont ceux dits "lossless" ou sans perte de qualité, même s’ils gagnent également en notoriété, aidés par des connexions internet plus rapides qu’il y a 10 ans, leur usage reste certainement cantonné à une petite partie des utilisateurs.

Alors non, le MP3 n’est pas "mort", il est simplement devenu libre de toute licence.

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :

App découverte

Catawiki : des enchères de qualité, BD, consoles anciennes, mais aussi œuvres d'art et autres bijoux ou objets design. Une app propre et bien réalisée, notée 4,5 étoiles gratuite ici catawiki.jpg L'app Catawiki iPhone et iPad est gratuite ici