MySpiroo est en fait un petit accessoire qui vient se brancher sur la prise jack de l’iPhone. Une fois en place, il ne restera plus à l’utilisateur qu’à souffler dedans pour mesurer son souffle.

Pratique, l’accessoire est assez compact et peut ainsi s’emmener partout. Évidemment relié à une application, c’est un excellent moyen pour garder une trace des mesures précédentes et se faire rapidement une idée de l’évolution bonne ou moins bonne de la pathologie.

Encore à l’état de prototype, l’accessoire est annoncé pour bientôt.

Si vous ne pouvez pas à lire la vidéo cliquez ici

L’oeil de l’expert

Comme chez iPhon.fr, nous ne sommes pas médecin, que l’on souhaitait vous proposer un regard plus professionnel sur les accessoires médicaux, nous allons régulièrement accueillir Alexis Astruc, médecin et blogueur sur Doctiblog.

Il nous donnera son avis de praticien sur l’intérêt et les limites de ces accessoires qui commencent à devenir de plus en plus courant et grand public.

L'asthme est une maladie chronique inflammatoire des voies aériennes touchant les bronches se manifestant par une obstruction bronchique réversible et une hyper réactivité bronchique, ce qui se traduit en pratique par des épisodes récidivants de toux, sifflements, difficultés respiratoires. Sa prévalence est en augmentation actuellement entre 6% et 8% chez l'adulte, mais est probablement sous-diagnostiqué. Elle est aussi très fréquente chez l’enfant.

L'un des critères de suivi pour le contrôle de l'asthme est le "débit expiratoire de pointe" en anglais peak-flow. L’appareil, le débitmètre de pointe, est connu des asthmatiques puisqu’il permet en cas de crise d'avoir une idée précise de la gravité de celle-ci et, en l'absence de crise, réaliser quotidiennement il permet alors avoir une idée de la qualité du souffle du patient.

Différents types d'appareils existent : les classiques et les électroniques, plus ou moins compact. Voici le modèle le plus basique :

spiroo-3.jpg

MySpiroo est donc un débitmètre de pointe électronique reliée à l'iPhone par la prise Jack et/ou par Bluetooth. Son avantage réside dans la traçabilité et la présentation des mesures: en effet, les mesures faites sont enregistrées et peuvent être analysées a posteriori par un médecin.

À terme, il est tout à fait envisageable que ces données soient automatiquement transmises à distance à un médecin, par exemple, lors d'une crise. Son inconvénient, comme tout dispositif médical connecté, est la batterie qui peut faire défaut, ce qui pose problème en situation d’urgence. C'est pourquoi je recommanderai ce produit uniquement en complément d'un modèle plus classique.

Enfin, la fiche de présentation est encore évasive sur les fonctionnalités du produit. En effet, outre le débitmètre de pointe, un spiromètre portatif est très utile dans la prise en charge du patient asthmatique. Il n'est pas clairement mentionné la présence ou non d'une fonction spiromètre. Si c'est le cas, l'outil prend alors une dimension supplémentaire et pourrait alors faire partie de la trousse diagnostique d'un médecin généraliste ou d'un pneumologue.

D'après les créateurs, une version pro, dédiée au médecin serait aussi développée. Nous les avons contactés et vous tiendrons au courant de leur réponse.

spiroo-2.jpg

Enfin, le vrai atout de ce concept une fonction de collection des données recueillies avec géolocalisation est prévue par l'équipe de développement. Cela permettrait de gérer des alertes avertissements pour les malades qui peuvent réagir à certains pollens ou les niveaux de polluants et d'aider les utilisateurs à gérer leurs inhalateurs.


Vous aimez ? Partagez !