Nokia reprend donc les idées de Withings, qui proposait déjà un capteur du même genre, Aura, vu au CES de 2014. Ce n’est pas un hasard, puisque Withings appartient désormais au finlandais avec pour mission de développer la division santé connectée de ce dernier.

Avec ce nouveau Nokia Sleep en tout cas, ce n’est ni le sport ni l’activité qui vont être surveillés, mais bien le repos, et précisément la qualité des nuits de l’utilisateur.

Le capteur long et plat connecté au Wi-Fi s’installe en fait sous le matelas du dormeur et va suivre ses mouvements, ainsi que son battement cardiaque, pour établir un résumé au petit matin des différentes phases du sommeil.

nokia-sleep-capteur-analyse-sommeil-ces-2018-3.jpg

Pas de crainte pour un lit double, Nokai a assuré que le capteur est conçu de telle sorte qu’un positionnement en bord de lit suffira à ne prendre en compte qu’un seul des deux dormeurs.

nokia-sleep-capteur-analyse-sommeil-ces-2018-1.jpg

Nokia Sleep peut en plus servir d’interrupteur pour des automatismes IFTTT. Par exemple, le fait de se coucher va étendre les lumières du reste de la maison. Alexa est aussi compatible avec Nokai Health, l’app mobile disponible ici sur l'App Store, ce qui offre la possibilité à l’utilisateur de demander à l’assistant vocal d’Amazon des informations sur la dernière nuit, par exemple.

Pas de date de disponibilité annoncée pour le moment pour ce Nokia Sleep, ni de prix. Le Aura de Withings coûtait tout de même près de 200 dollars lors de sa sortie. Le Nokia Sleep ne devrait donc pas trop s'éloigner de ce tarif-là.


Ne manquez pas les nouveautés connectées annoncées lors du CES 2018 ici :

Source

Vous aimez ? Partagez !