Désormais, dans la formule gratuite de Spotify, les utilisateurs peuvent écouter dans l’ordre qu’ils veulent et de manière illimitée, les morceaux inclus dans les 15 playlists les plus populaires, dont les hits du jour, mais aussi les découvertes de la semaine. Au total, cela fait plus de 700 morceaux à écouter sans payer et sans limites.

Tout le reste du catalogue reste accessible en mode "shuffle", comme avant, c’est-à-dire qu’il est impossible de sectionner une chanson précise, mais que les morceaux s’enchainent aléatoirement, à la manière d’une radio en quelque sorte. À noter que les pubs intermittentes sont toujours présentes, également.

Autre ajout présenté sur scène par Spotify, un nouvel analyseur des gouts personnels, qui permet de fournir de meilleures recommandations aux utilisateurs, basé sur leurs préférences, à la manière de ce que fait déjà Apple Music.

Enfin, dernière nouveauté et non des moindres, le géant du streaming a optimisé l’usage de la data et permet ainsi de réduire jusqu'à 75 % l’utilisation des données internet, ce qui peut être intéressant pour qui se connecte régulièrement au service en 3 ou 4G et ne dispose pas d’une enveloppe data mobile important. Spotify viserait avec cela les marchés émergents, comme le Brésil ou encore le Vietman, entre autres.

Côté apps mobiles, que ce soit sur Android ou iOS, un rafraichissement de l’interface est à noter, accompagné de la nouvelle fonction de recommandations personnalisées qui apparaissent désormais lors de la création d’une playlist.

novueautes-spotify-2018-offre-gratuite-mobile-1.jpg

Avec ces nouveautés, Spotify espère donc continuer à faire progresser son nombre d’utilisateurs, qui a ce jour est 90 millions pour la formule gratuite et 71 millions pour la formule payante.

En comparaison, Apple Music, selon les dernières données, a atteint 40 millions d’abonnés payants en 2018. Mais même si c’est quasiment deux fois moins que le suédois, la firme californienne peut se vanter d’une progression importante et constante du nombre d’abonnés à son service de streaming musical lancé en 2015.

Enfin, notons l’absence d'annonce sur une possible enceinte by Spotify, comme l’ont pourtant annoncée quelques rumeurs. À voir si un tel produit serait toujours prévu pour arriver plus tard cette année, pour contrer Apple et son HomePod.

Source, source

Vous aimez ? Partagez !