pilule-connectee-flatulence-1.jpgIl existe de nombreux objets connectés pour suivre différentes données sur la santé de l’utilisateur. On peut par exemple mentionner l’Apple Watch et son capteur cardiaque. Mais dans un tout nouveau genre, en voici un nouveau à avaler.

Des chercheurs de deux universités américains viennent de mettre au point une pilule électronique et connectée à avaler et qui permet d’analyser les différents gaz transitant dans le système digestif humain afin entre autres de connaitre les aliments qui provoquent des flatulences et quand ces derniers vont sortir !

Cette pilule qui mesure 9,8 mm d’épaisseur et 26 mm de longueur, soit la taille d’une grosse capsule d’huile à avaler, permet de détecter et suivre la production de gaz dans le système digestif humain.

pilule-connectee-flatulence-2.jpg

La pilule en question intègre un émetteur sans-fil, une batterie et différents capteurs pour mesurer la température, ainsi que le niveau de CO2, H2, et O2. L’extrémité de la membrane de la capsule est perméable pour laisser passer les gaz.

Elle communique avec une application dédiée sur smartphone pour lire les différentes mesures relevées par la pilule pendant son trajet dans le corps, du début à la fin.

pilule-connectee-flatulence-3.jpg

L’objectif est de savoir où et pourquoi ces gaz se forment, de connaitre de façon détaillée comment les organes humains traitent la nourriture et quels aliments/régimes provoquent des flatulences.

Habituellement, pour faire de tels prélèvements, il est nécessaire de faire appel à des méthodes invasives utilisant des tubes avec une mise en place désagréable pour le patient. Cette méthode permettrait de simplifier le processus et la prise de telles mesures et de rendre l’opération moins invasive.

Après des essais sur des cochons, de premiers tests concluants ont été réalisés sur plusieurs humains avec différents régimes alimentaires.

Les recherches sont toujours en cours, toutefois, l’équipe derrière ce projet a déjà mis en place une société dans l’espoir de commercialiser son invention.

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :